Publié dans Bibliothèques

Bibliothécaire, une somme de clichés

(cliquez pour agrandir)

Mon métier ? Bibliothécaire.

Il me suffit de prononcer ce mot pour qu’aussitôt, une image se forme. C’est que, au sujet des bibliothécaires, les clichés sont tenaces. Et pour nombre d’entre vous, le mot « bibliothécaire » est obligatoirement lié à plusieurs caractéristiques.

Sauf que rien n’est plus faux. Passons donc en revue les clichés liés à la fonction de bibliothécaire et, au passage, détruisons-les ! 🙂

Un bibliothécaire est forcément une bibliothécaire

Faux. Ou presque. Si les femmes forment effectivement la majorité de la profession, les hommes ne sont pas en reste.

Elle est vieille

Non, un(e) bibliothécaire n’est pas forcément une vieille dame. Déjà, comme dit plus haut, vous trouverez des hommes. Mais aussi des gens de tous âges – ou presque, vous vous doutez bien que les moins de 18 ans ne peuvent pas travailler dans une bibliothèque, sauf pour y effectuer un stage.

Elle est seule

*soupir* Non, bien sûr que non, un(e) bibliothécaire n’est pas forcément célibataire. Ni même hétérosexuel(le), d’ailleurs. Comme pour la population française, vous trouverez toutes les situations possibles parmi les bibliothécaires : hétérosexuels, homosexuels, pacsés, divorcés, , mariés, avec enfants, sans enfants, en concubinage, célibataires (oui, aussi)… Les bibliothécaires sont tous différents – on est des personnes, pas des clones, ne l’oubliez pas ! 🙂

Elle a un ou des chats

Ou pas. Ou un chien, ou un poisson rouge, ou pas d’animaux. Ou un NAC (Nouvel Animal de Compagnie). Là aussi, il y a de tout.

Elle est stricte

Cette réflexion revient souvent lorsqu’on rappelle le règlement de l’établissement et qu’on l’applique à la lettre. Cela ne signifie pas pour autant que nous sommes, de jour comme de nuit, en train de rappeler les règles d’usage d’une bibliothèque. On peut être très délurés en dehors du travail – ou même pendant, lors de pauses.

Elle passe son temps à lire

J’aimerai bien… *regarde ses lectures en retard en soupirant*. Malheureusement, lorsque nous travaillons, nous travaillons et seul notre temps libre nous permet de lire (et encore, pas en totalité, puisqu’on ne passe pas non plus l’entièreté de notre temps libre à lire…).

Elle connaît par coeur les livres que contiennent la bibliothèque où elle travaille

Bien sûr. Il est vrai que nous dormons, mangeons et vivons sur notre lieu de travail. Et que nous lisons l’intégralité de nos collections 24h/24, 7 j/7, même bien après la retraite puisqu’une bibliothèque de ville comportant, en moyenne, 40 000 ouvrages et à raison d’un livre par jour, il nous faut près de 110 ans pour tous les lire.

Non, évidemment que non, nous ne connaissons pas par coeur le contenu de la bibliothèque où nous officions. C’est pourquoi nous disposons d’un catalogue 🙂

Elle a forcément des lunettes

Non, un(e) bibliothécaire peut aussi porter des lentilles de contact. Ou rien du tout, s’il/elle ne fait pas partie des 40% de français myopes.

Elle a un chignon

Si c’est une femme et qu’elle a les cheveux longs, elle peut, parfois, se faire un chignon. Mais elle peut aussi les porter lâchés, attachés en queue de cheval ou en coiffure sophistiquée. Ou avoir les cheveux courts. Ou être un homme – à cheveux longs, à cheveux courts, sans cheveux. Une fois encore, tout est possible.

Elle aime le silence

Au sein de la bibliothèque, pour préserver l’atmosphère studieuse, oui. Souvenez-vous du règlement ! Mais sinon, pas particulièrement. Un(e) bibliothécaire peut aussi être discothécaire et apprécier mettre de la musique dans son établissement, côté disques. Et, en dehors du boulot, apprécier les ambiances bruyantes – au sens : dans un café, une boîte de nuit, un concert…

En fait, ce qu’il faut retenir, c’est que les bibliothécaires sont des gens comme les autres. 🙂

Et si vous persistez à imaginer les bibliothécaires selon tous les vieux poncifs démentis ci-dessus, je vous envoie Conan le Bibliothécaire !

Publicités

21 commentaires sur « Bibliothécaire, une somme de clichés »

    1. J’avoue que nous-mêmes, parfois, en fin de journée (surtout en cas de fermeture tardive) et quand le public se fait rare, il nous est arrivé de partir en vrille, de se raconter des blagues et, donc, d’être un peu bruyants ^^ »
      Mais, comme je le disais dans l’article, les bibliothécaires sont des gens comme les autres : il y en a qui tiennent à bien faire respecter le règlement (silence, etc) et d’autres qui y sont moins attachés 😉 (mais je conçois que pour les lecteurs, si même les bibliothécaires se mettent à faire du bruit, c’est encore plus énervant, donc je comprend !)

  1. Une utile mise au point 😉

    J’ajouterais, si j’osais, que de mémoire je ne connais point de bibliothécaire qui ne respectât point les livres (ce qui me fait même pondre un imparfait du subjonctif pas forcément correct mais bien matinal :P) ; par contre, de personnes autres qui traitent n’importe comment ces petites bêtes magiques, hélas si, j’en ai même vu qui jetaient des bouquins, qu’ils soient bons ou mauvais peu importe, à la poubelle ! O.o

    Je m’aperçois que je ne reçois pas les alertes de ton blog, même si abonnée via WordPress. Bon, là du coup je viens de cliquer ‘Suivre’ dans la colonne de droite, je vais voir si cela change quelque chose. Bonne route labyrinthique parmi les livres, Lulla, et toujours un souffle de Muse sur ta plume 🙂

    1. Ah oui, j’en ai vu aussi, des livres retournés par des lecteurs indélicats ! Taches diverses, parfois d’origine douteuse et j’en passe… Donc oui, tu peux oser ajouter cela ! 🙂 (avec une jolie phrase en plus ^^).
      Bizarre pour les alertes… Un caprice de WordPress ? Ou un coup des vilains lutins du Web ? J’espère que tu auras bien les autres, c’est très pratique je dois dire – je reçois bien les alertes pour ton blog, en tout cas.
      Merci Fa pour ton passage et tes mots qui, comme toujours, me vont droit au coeur, plein de bises livresques à toi ! 🙂

  2. Nouvelle dans le métier (après 12 ans passés en librairie), je peux dire qu’on est loin de s’ennuyer dans une bibliothèque et que, même s’il n’y règne pas l’effervescence que l’on peut trouver dans une librairie, la variété des tâches à accomplir est prenante et stimulante!

    1. Merci petitsachem pour le commentaire (et pour le passage sur ce blog) ! 🙂 Et oui, je plussoie, notre métier est vraiment varié et passionnant. J’espère que ces premiers pas sont plaisants ! 🙂

  3. Que de clichés effectivement ! Je suis moi aussi dans une profession à clichés (notaire…)
    Je suis arrivée sur votre blog en faisant une recherche sur le métier de bibliothécaire. Pourriez-vous me donner quelques informations sur votre parcours car ma fille de 15 ans voudrait devenir bibliothécaire (elle a une passion pour les livres ; actuellement fait son stage de 3è en bibliothèque et elle y est heureuse comme un poisson dans l’eau!) mais je me sens perdue quant aux différentes voies pour y accéder…
    Merci par avance pour votre réponse
    Elisabeth

    1. Bonjour Madame Elisabeth,
      Si votre fille désire travailler en bibliothèque, je lui conseille le DUT Information-Communication, option Métiers du livre, qui lui permettra d’allier connaissances théoriques et pratiques (stages obligatoires).
      Il est possible de pousser plus loin que le DUT, avec une Licence professionnelle par exemple, toujours dans les Métiers du livre.
      Ensuite, le sésame pour travailler en Bibliothèque municipale reste le concours. Il existe trois types de concours, correspondant aux trois grades : C pour être adjoint du patrimoine, B pour être assistant de conservation, A pour être bibliothécaire ou conservateur (en direction, donc). Ne pas se fier aux niveaux indiqués – sur le papier, le concours C est accessible dès BEP, CAP, brevet mais dans les faits, seul le haut du panier obtiendra le concours (le nombre d’admis correspond au nombre de postes disponibles). A noter aussi que le concours ne donne pas automatiquement le poste, il faut ensuite candidater comme n’importe quel chercheur d’emploi… l’obtention du concours est juste gage de devenir fonctionnaire titulaire une fois embauché.
      Mais concernant les concours, je pense que votre fille aura toutes les informations nécessaires durant ses études – les concours sont la partie la plus complexe à comprendre dans le parcours pour travailler en bibliothèque.
      Je lui souhaite de réaliser son rêve professionnel et j’espère vous avoir éclairé quelque peu ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s