RSS

Cinq pas sous terre ép. 1 : En travers de la gorge, Vanessa Terral

22 Mai

Cinq pas sous terre, Vanessa TerralQuatrième de couverture

Début de l’été, près de Toulouse.
Jabirah se réveille dans une cave, malade et incapable de faire un geste. Une femme ne tarde pas à la rejoindre. Elle dit s’appeler Muriel et être une engeôleuse d’esprits, une sorte de médium dont le but est de protéger l’harmonie entre les ombres et les humains. Cette illuminée propose à sa prisonnière un marché qui ressemble plutôt à un chantage : la servir, en échange de quoi elle lui rendra son suaire. Paraît-il que Jabirah est une mâchonneuse de linceul, un vampire nouveau-né dont le corps va pourrir si elle n’ingère pas régulièrement des bouts de son drap mortuaire, et cela jusqu’au dernier fil. Quant à ce que Muriel demande en retour… Bah, il s’agit de trois fois rien !
Simplement tuer un engeôleur fou qui veut réveiller le passé de la Ville rose.

Mon avis

J’ai beau aimer le livre papier, je n’en suis pas pour autant une ennemie du numérique. Quand les éditions du Petit Caveau – maison d’édition spécialisée dans les écrits vampiriques – ont annoncé la sortie d’un feuilleton sous format numérique, écrit par Vanessa Terral, ma curiosité a été titillée. Une fois le résumé lu, je me suis lancée ! Car, comme vous le savez, j’ai déjà lu des oeuvres de la demoiselle et les ai beaucoup appréciées. Par ailleurs, même si les vampires ne sont pas ma figure fantastique préférée, en voir un aspect folklorique abordé (le mâchonneur de linceul), qui plus est peu abordé dans les littératures modernes sur le sujet, voilà qui ne pouvait que me plaire.

L’histoire sera distillée sur cinq épisodes, à raison d’un par mois. Dans ce premier épisode, intitulé En travers de la gorge, nous découvrons Jabirah, jeune femme qui émerge de la mort et, on s’en doute, peine à retrouver ses esprits et à comprendre ce qui se passe. Là voilà morte-vivante, vampire condamnée à avaler son linceul, morceau par morceau. Pire, une engeôleuse d’esprits l’a capturée et maintient son linceul hors de portée. Une situation bien dramatique pour Jabirah !

Ce premier épisode met en place l’intrigue. On découvre le principe de mâchonneur de linceul et d’engeôleuse d’esprits, on est compatissant pour le sort de Jabirah (qui n’a rien demandé à personne), on s’attache à elle. Celle qui la retient, Muriel, nous apparaît de prime abord comme antipathique mais quelque chose me dit qu’elle a fait des choix critiquables pour une bonne raison. Le folklore est harmonieusement mêlé au monde moderne et j’ai beaucoup apprécié la découverte de cette figure de mâchonneur, les pouvoirs qui lui sont conférés, surtout à travers le personnage de Jabirah. J’ai hâte aussi d’en savoir plus sur les engeôleurs.

L’auteur rend bien l’état d’esprit de la narratrice, Jabirah, son trouble lorsqu’elle émerge des brumes de la mort et découvre son nouvel état, sa peine de se savoir morte ainsi que certains de ses proches, sa révolte, aussi, de se voir ainsi utilisée par Muriel. Muriel aussi est un personnage intéressant. J’attends d’en savoir plus sur elle, je suis curieuse de connaître ses motivations profondes, son passé, ainsi que ce qu’elle sait de son ennemi, celui qu’elle veut tuer en utilisant Jabirah. Je suis curieuse aussi de voir comment Jabirah va se débrouiller par la suite.

Bref, me voilà prise au suspense ! C’est ça avec les feuilletons prenants, il faut attendre le prochain épisode pour connaître la suite ^^ Heureusement, j’ai commencé ma lecture un peu en retard et l’épisode 2 est déjà sorti.

Éditions du Petit Caveau, 2013, 18 pages.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 22 mai 2013 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , ,

3 réponses à “Cinq pas sous terre ép. 1 : En travers de la gorge, Vanessa Terral

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :