RSS

Fille d’Hécate t. 2 : Le Parfum du mal, Cécile Guillot

11 Déc

Fille d'Hécate t. 2 : Le Parfum du mal, Cécile GuillotQuatrième de couverture

«Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…

Mon avis

Après le premier tome qui m’avait bien plu, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Maëlys. L’intrigue se déroule quelques mois plus tard. Diplômée, en recherche d’emploi, la jeune femme décroche un petit boulot dans un service dédié aux adolescents en difficulté. Dans le même temps, elle est approchée, avec ses amies, par la police pour aider à résoudre une enquête. Car Marseille est ensanglantée par des meurtres dont la mise en scène désigne la magie noire… et qui d’autres que trois sorcières wiccanes pour décrypter les symboles magiques ?

Ajoutez à cela le fait que Maëlys ignore toujours ses origines, fait face à une situation sentimentale un peu compliquée et poursuit sa progression dans la voie de la Wicca et vous aurez le résumé général de l’intrigue. Le Parfum du mal, aussi court que le premier tome, se dévore tout aussi vite, parce qu’il est agréable à lire lui aussi. Maëlys est toujours aussi sympathique, malgré ses maladresses et son manque de confiance en elle qui ne la rendent que plus attachante. On assiste à son évolution tant en tant que femme qu’en tant que sorcière et c’est un plaisir de la voir progresser, pas à pas, malgré ses erreurs.

La Wicca est toujours dépeinte de façon subtile, notamment au travers de rêves très révélateurs pour l’héroïne. L’intrigue sentimentale est assez bien amenée et plutôt en retrait, ce que j’ai apprécié. C’est réellement l’intrigue policière qui est au devant de la scène cette fois et le mystère plane du début à la fin – me laissant impatiente de lire le troisième tome, qui n’est pas encore paru.

Un second tome dans la lignée du premier, avec des descriptions magnifiques (les rêves de Maëlys où Hécate lui délivre son message) qui permettent de donner de la lumière au texte malgré l’intrigue sombre (les meurtres). Si vous recherchez une lecture plaisante, divertissante, sur la Wicca, avec un soupçon de mystère et de frissons, cette série est faite pour vous ! 🙂

Éditions du Chat Noir, 2013, 160 pages. challenge-francofou

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 11 décembre 2013 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :