Publié dans Lecture

Notes t. 8, Boulet

Notes t. 8, BouletMon avis

Boulet, vous connaissez ? Mais oui, le dessinateur et scénariste BD, celui qui tient aussi un blog où il poste des saynètes aussi percutantes qu’hilarantes, ainsi que des illustrations splendides. Ce même Boulet publie régulièrement sous forme de Notes plusieurs des historiettes parues sur son blog. Et, dans ce volume 8, ce sont les 24h de la BD qu’il a réunies.

Les 24h de la BD ? Boulet explique très bien – et non sans humour – ce que c’est dans ces Notes, je ne vais donc pas m’y étendre hormis pour dire qu’il s’agit, pour les participants, de dessiner en 24h une histoire de 24 pages, au festival BD d’Angoulême, et avec une contrainte thématique donnée au début de ce laps de temps. Un défi, donc, que Boulet a relevé plus d’une fois. Dans ce volume 8 des Notes, il nous a compilé les BDs conçues ainsi de 2007 à 2013. Le tout sous une superbe couverture !

De quoi parlent ces histoires ? On trouvera entre autres du fantastique – Sirènes ; un parfum d’enfance – Long cours; un repas de famille croqué avec justesse et humour – Un dimanche en famille ; et une histoire de personnes qui pourraient se caractériser par un seul mot – Le Ténébreux, un petit bijou celle-là ! 🙂

Entre humour (parfois noir), effroi, tendresse, suspense, Boulet explore différentes nuances mais garde toujours, même si subtilement, son ton particulier, pince-sans-rire. Le dessin est superbe, accrochant et ces histoires s’avèrent prenantes et bien faites – défi relevé, Boulet !

Je n’ai pas lu les autres volumes des Notes mais je suis le blog du dessinateur et, franchement, c’est une patte à suivre ! Ce volume 8 est une petite merveille avec ces différentes histoires, en particulier – comme je le disais – Le Ténébreux avec ce colocataire si ténébreux qu’il se promène avec un texte en voix off au-dessus de la tête et fait passer ses Chocapic pour du whisky ^^ Mais le repas de famille vaut son pesant de cacahuètes également, et d’autres encore. En tout, sept histoires variées, entrecoupées de cases où Boulet explique le concept des 24h, le travail d’un dessinateur BD, etc. Un tome 8 très sympa ! 🙂

Éditions Delcourt, 207 pages, 2013.

Publicités

2 commentaires sur « Notes t. 8, Boulet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s