RSS

Purespace ép. 1, Cécile Duquenne

19 Mar

Purespace, Cécile DuquenneQuatrième de couverture

Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.

Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.

Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.

Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces…

Mon avis

Il faut croire que Cinq pas sous terre de Vanessa Terral m’a donné le goût des feuilletons, car voilà que je rempile avec Purespace de Cécile Duquenne ! ^^ » Il faut dire qu’avec un pitch pareil – des extraterrestres chassant des vampires – il y avait de quoi être alléché 🙂

Que dire après ce premier épisode ? Que le pitch dévoile trop peu de la qualité du récit. Que les extraterrestres en question n’apparaissent que tardivement, ne sont identifiés (et encore, on n’a pas leur nom ni leur apparence) qu’à la fin. Car Cécile Duquenne pose d’abord ses personnages, son univers, et avec brio.

Ses vampires, loin d’être de simples suceurs de sang, sont avant tout des êtres humains changés en vampires. La particularité de la cour de Shereen, c’est que ses membres ont tous été victimes. Victimes de bourreaux bien humains. Et Shereen – elle-même une rescapée des camps d’extermination – les a changé pour leur donner une nouvelle chance, autant qu’une occasion de revanche s’ils le souhaitent. De fait, elle comme certains personnages présentés nous sont de suite attachants, avec leurs failles, leur passé tragique, leur empathie. On ne peut les voir comme des monstres, eux qui ont subi la cruauté d’êtres bien humains.

Les vampires ne sont pas les seules créatures surnaturelles à hanter la Terre : les garous aussi, et ils ont un rôle dans l’histoire (et là la fan de garous que je suis est contente d’en voir dans le feuilleton, même s’ils n’en sont pas les héros :)).

Le tout est servi par une écriture fluide, une entrée en matière captivante, sans un temps mort. Même les scènes intimistes ou celles où Shereen se remémore son passé attise l’intérêt par l’émotion qui s’en dégage. Le tout fait de cette première partie une accroche plus qu’efficace : un vraie réussite !

J’attends donc la suite avec grande impatience, tant ce premier épisode m’a plu. 🙂

Éditions du Petit Caveau, 38 pages, 2014

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 19 mars 2014 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , ,

3 réponses à “Purespace ép. 1, Cécile Duquenne

  1. Louisia

    28 mars 2014 at 8:24

    Oh c’est génial ! Je l’ai aussi lu et chroniqué sur mon blog 🙂
    J’ai bien aimé aussi. Je demande quand même à voir comment Cécile Duquenne va réussir à mélanger extraterrestres et vampires sans trop de ridicule.
    Si tu aimes les feuilletons (j’en lis aussi beaucoup en ce moment !), je te conseille « Les Foulards rouges » de Cécile Duquenne chez Bragelonne. C’est génialissime !!
    Bonne lecture.

     
    • Lullaby

      31 mars 2014 at 11:56

      Hello !
      Oh, je vais aller voir ton avis, alors 🙂 (et m’abonner à ton blog si c’est possible, j’ai du loupé des articles depuis ma dernière visite)
      Merci du conseil pour le feuilleton, je vais jeter un oeil dessus 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :