Publié dans Ecriture

Bilan du NaNoWriMo

Winner-2014-Twitter-ProfileNous sommes le 1er décembre et cette nuit se terminait le NaNoWriMo, auquel je participais. Il est donc temps de faire un petit bilan ! Et comment est-il ? Très bon, puisque j’ai franchi le cap des 50 000 mots (soit l’objectif du NaNo) le 28 novembre, soit 2 jours avant la fin ! 🙂

C’était ma deuxième tentative et celle-ci, contrairement à la précédente, fut couronnée de succès. La clé ? Je ne sais pas s’il y en a vraiment. La motivation en est une, clairement, et le projet B. m’enthousiasmait tellement que je partais à l’assaut de mon quota quotidien de mots avec joie, même si je savais que certains passages ne me viendraient pas si facilement à l’esprit. J’ai également essayé d’écrire tous les jours – je dis bien « essayé », puisque j’ai commencé avec quelques jours de retard et que certains jours je ne touchais pas du tout au clavier. Je suis partie sans filet, aussi, et je pense que cela m’a aidée. Bien sûr, je ne partais pas de rien : j’avais mon pitch, mes personnages principaux, les grandes lignes de l’intrigue. Une petite base, quoi. Mais pas de plan, rien pour me dire comment mes personnages allaient d’un point A à un point B. En un sens, cela m’a plutôt profité car, en dépit des jours où je devais chercher au prix de gros efforts des idées pour avancer, il y a eu ces jours où l’inspiration abondait, où une scène importante naissait comme par enchantement et s’avérait ajouter un plus non négligeable à l’histoire. Des jours où les heures passées à extirper une nouvelle idée dans la sueur et les larmes trouvaient leur récompense dans ces poussées d’inspiration ! 🙂

Le plus difficile fut les caps des 5000 mots : les 5000 premiers puis les 5000 restants. Le démarrage fut un peu laborieux mais une fois franchi le premier palier (le NaNo propose des paliers, à 5000, 10000 et 25000 mots), je me suis dit que puisque j’avais franchi un premier palier, autant poursuivre sur ma lancée… et c’est ainsi que je suis arrivée au 42 000 mots, où là, j’ai ressenti un grand vide inspirationnel pour les 8000 mots restants. Le pire fut le jour où j’ai bouclé mon NaNo : il me restait 1999 mots (oui oui, 1999 !) et ce sont ces 1999 derniers mots qui m’ont posé le plus de souci, alors que j’en avais écrit un paquet durant tout le mois et que mon roman n’était même pas terminé !

Oui, vous avez bien lu, j’ai beau avoir franchi le cap des 50k, le 1er jet de B. n’est pas encore terminé. Vais-je le poursuivre en décembre ? Oui et non. Oui, parce que je vais noter dans mon carnet tous les détails dont j’aurai besoin pour les corrections ultérieures – fiches personnages, fiches lieux, les différents points clés de l’intrigue, autant de choses qui permettent de pointer et corriger les incohérences en un coup d’oeil plutôt que d’avoir à relire tout le roman depuis le début – et parce que j’aimerais prendre le temps de consolider tout ça par quelques lectures d’ouvrages documentaires (quand je dis que je me suis lancée sans filet, j’étais même partie sans recherches préalables ^^ »). Non, parce que d’une part, après un mois d’écriture aussi intensive, j’ai envie de prendre une petite pause et que je voudrais également rédiger une nouvelle pour l’AT Feu des éditions Griffe d’encre. Mais je compte me replonger très vite dans Bibliomancienne (oui, c’est le titre, comme ceux qui ont suivi mes avancées de NaNo ont pu le découvrir – et maintenant vous savez pourquoi je suis autant emballée par ce projet 🙂 ), que ce soit pour en terminer le 1er jet comme pour boucler ses corrections !

Et vous, avez-vous tenté le NaNo ? Quel est votre bilan ? L’avez-vous réussi ? Si oui, bravo ! Si non, ne vous découragez pas, vous pouvez retenter votre chance l’an prochain !

Prochain rendez-vous pour un Point Plume à la fin de l’année ! Jusque là, écrivez bien ! 🙂

Publicités

14 commentaires sur « Bilan du NaNoWriMo »

  1. ça te fait combien de pages ? parce que lorsque je le faisais, les 75000 signes faisaient en fait à peine plus de 70 pages (ou 90, je sais plus), mais pas de quoi écrire un roman en entier en effet ^^

    1. J’en suis effectivement à 80 pages, et il me reste un quart du roman à écrire. Et quand je m’attaquerai aux corrections, il y a de fortes chances pour que ça augmente encore. Donc oui, 50k mots, ça ne fait pas un roman complet, ou alors un petit (le premier que j’ai rédigé pesait 30k avant corrections).

      1. Apparemment, certains y arrivent, au vu des résultats que j’ai pu voir chez des copains de NaNo… mais c’est clair que c’est très, très chaud pour y arriver !

  2. Bravo ! Etant moi-même également dans le monde des bibliothèques, je serais curieux de découvrir ce projet B.
    Cette année, pour mon premier NaNo, j’ai échoué à presque 32 000 k. L’an prochain peut-être, avec une meilleure préparation, et un genre plus propice (résoudre une enquête policière, ça peut aller vite en fait).

    1. Merci ! Et merci aussi pour votre intérêt pour Bibliomancienne 🙂
      32k pour un premier NaNo est un score très honorable, bravo ! L’an prochain sera peut-être la bonne mais déjà, plus de la moitié, c’est un très bon bilan aussi !

  3. Félicitations, tout d’abord ! Tenir les 50k sans filet, cela donne un sacré mois (je sais de quoi je parle ^^). Quelle étrange et unique impression, de voir l’inspiration surgir de rien, et ces moments clé de l’histoire nous venir naturellement, quand on a le moins prévu, n’est-ce pas ? 🙂 Je n’ai pas eu la chance de participer au NaNo cette fois-ci, à cause d’un mois chargé (avec un déménagement en plein milieu), mais je pense me rattraper en Décembre ou en Janvier, avec mon propre NaNo 😀
    Dans tous les cas, je suis déjà sous le charme du titre de ton roman, et je m’en vais suivre ce projet avec soin !! Rien que le titre est très prometteur, et donne envie d’en savoir bien plus ! (Et puis, quand on travaille comme toi et moi avec les livres, ou qu’on les adore comme beaucoup, c’est encore pire, non ? 🙂 )
    Bref, encore une fois félicitations, et merci pour ce post qui donne réellement envie de s’y remettre aussi ! 🙂

    1. Merci à toi pour ce commentaire – oui, c’est tout à fait ça ! Des fois je m’épatais moi-même quand de nouvelles scènes débarquaient sans prévenir et rajoutaient du sel à l’intrigue 🙂 Effectivement, je place dans ce projet tout mon amour pour les livres et les bibliothèques, et ça participe beaucoup dans la motivation 🙂 Bon courage pour ton NaNo personnel et bravo pour tes futures publications ! 😉

    1. Merci ! ^^ Oui, je n’ai pas peur de parvenir à boucler le roman et j’ai même hâte de m’y recoller pour les corrections ! (m’enfin faire une pause, c’est bien aussi ^^ »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s