RSS

Le Gardien de la Source, Vanessa Terral

02 Fév

gardien-source-terralQuatrième de couverture

En cet été 1814, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, et son héritière, Anne-Hélène, sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Si une telle invitation ne se refuse pas, la marquise est inquiète. Quelques mois auparavant, sa fille a souffert d’un mal funeste et été sauvée in extremis. Depuis, elle n’est plus tout à fait la même…
Quelle est donc cette ombre qui plane sur Anne-Hélène ? Et pourquoi le mystérieux Lazare, baron d’Oppedette, semble-t-il soudain subjugué par la jeune débutante ?

Mon avis

Lorsque j’ai commencé ma lecture de ce livre, je n’avais qu’une vague idée de l’histoire qu’il contiendrait. La quatrième de couverture se montrait bien mystérieuse et ce qui m’a poussée à me lancer dans la lecture fut à la fois ma connaissance de la plume de l’auteur – que j’apprécie – et cette mention discrète qui indiquait que l’ouvrage revisitait le mythe d’Hadès et de Perséphone. Mais si, au final, le mythe en question n’apparaît réellement qu’au deux tiers du livre, je ne m’en plaindrai pas puisque c’est grâce à cette mention que je me suis laissée tenter et que je me suis laissée emporter par l’histoire 🙂

Le Gardien de la Source est un roman qui se situe à la croisée de trois genres : le fantastique, le roman historique et la romance. C’est ce dernier qui prédomine : malgré une entrée en matière sous le signe du fantastique, le corps du récit suit Anne-Hélène et Lazare dans leurs évolutions respectives comme dans la naissance puis le développement de leurs sentiments. Comme dans toute bonne romance qui se respecte, les deux tourtereaux ne connaîtront pas de répit avant la fin et ne s’aimeront pas forcément au premier regard ! ^^ Mais leur psychologie est très travaillée, l’un comme l’autre ne sont pas des personnages creux, sans âme. Par ailleurs, ils possèdent fougue et sombres secrets, tumultes de l’âme et caractère bien trempé, autant dire qu’avec eux, on ne se situe pas dans une romance plan-plan ! ^^ »

Le fait que le roman se déroule dans le milieu de la noblesse d’après la Révolution (plus exactement durant les Cents-Jours) offre d’ailleurs un singulier contraste avec les tourments intérieurs qui agitent les deux personnages principaux : étiquette dans les attitudes lors des parutions en société, dialogues empruntés comme le voulait l’usage, tout cela donne un côté précieux à l’histoire – pour ma part, cela m’a rappelé les contes fantastiques de Maupassant et Théophile Gautier.

Le fantastique, puisqu’on en parle, est donc présent par petites touches. Il devient un peu plus prégnant vers la fin mais cette touche discrète comme l’exploration des sombres replis de l’âme de nos deux héros vont de pair. Qu’il soit si discret ne m’a pas gênée, comme je le disais plus haut, à mes yeux, cela restait dans les traces des auteurs fantastiques du XIXe siècle.

C’est là que j’en profite pour évoquer le côté historique. Si vous ne connaissez pas la période des Cents-Jours (c’était mon cas), pas d’inquiétude, Vanessa Terral nous plonge facilement dans cette époque via les détails du quotidien et des rappels de la situation politique. Par ailleurs, elle nous promène dans la région de très belle manière (ça donne envie d’aller se balader dans le coin ! ^^).

En bref, si vous cherchez un roman fantastique plein d’action, passez votre chemin. Dans Le Gardien de la Source, le fantastique avance à pas feutrés, les personnages valsent lentement avec leurs tourments puis entre eux avant que l’histoire ne s’accélère et ne connaisse plusieurs basculements. Le tout servi par une plume très travaillée, au style volontiers désuet mais qui n’apporte que davantage de dimension à cette romance tant historique que gothique, et concernant ce dernier point, dans la plus pure tradition du genre.

Éditions Pygmalion, 394 pages, 2016

Cette lecture s’inscrit dans le challenge Je suis éclectique du forum Mort-Sûre (catégorie Romance).

challenge_jesuiseclectique2016

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2 février 2016 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Une réponse à “Le Gardien de la Source, Vanessa Terral

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :