Publié dans Lecture

Alpha & Omega t. 1 : Le cri du loup, Patricia Briggs

alpha_et_omega1Quatrième de couverture

Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression… et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’à ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie.
Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare… ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.

Mon avis

Après avoir lu les deux premiers volumes de Mercy Thompson – que j’ai choisi de ne pas chroniquer ici car ce ne fut pas un coup de coeur ni même une bonne lecture – je me suis lancée dans une autre série de Patricia Briggs sise dans le même univers, Alpha & Omega, en espérant accrocher, cette fois. Et ce fut le cas ! 🙂

J’adore les loups-garous, les métamorphes, et c’est la raison première qui m’a menée aux deux séries de Patricia Briggs – suivie du fait que je n’en ai entendu que du bien. Mais ce qui m’a posé problème avec Mercy Thompson, ce n’est pas que l’histoire est mauvaise ou les personnages insipides, non, c’est le ton, le style, la façon de raconter. Je ne sais si c’est du à la traduction ou pas mais toujours est-il qu’avec Mercy, je n’arrivais pas à éprouver des émotions envers les personnages. En fait, je lisais l’histoire comme j’aurais lu un article de journal. Du coup, j’ai assez vite décroché de la série – je lirai peut-être la suite un jour, mais juste par curiosité pour cet univers.

Comme le reste me paraissait bon (intrigue, univers, etc) et qu’il n’y avait que ce problème d’immersion, j’ai tenté ma chance avec le spin-off. J’ai lu le tome 0 (un mini-tome qui relie les deux séries) mais je l’ai trouvé plutôt moyen. Tout se passe trop vite et, au final, je ne le trouve pas si indispensable (sauf pour les aficionados de cet univers, évidemment !). Le tome 1, par contre, m’a nettement plus emballée ! 🙂 (j’y viens, j’y viens !)

Anna arrive dans la meute du Marrok, accompagnée de Charles – l’un des deux fils du Marrok, le Marrok étant LE chef ultime des loups-garous d’Amérique du Nord. Si leurs deux loups se sont d’ores et déjà choisis comme compagnons, ce n’est pas forcément le cas pour eux (leur part humaine). En particulier pour Anna, qui a été violentée dans son ancienne meute. Comme si leur situation personnelle n’était pas assez délicate, Charles est envoyé dans la forêt pour enquêter sur des attaques qui semblent être celles d’un garou solitaire. Or, l’existence d’un loup incontrôlable serait d’autant plus dangereuse que Bran, le Marrok, songe à dévoiler l’existence des garous, les faes ayant été effectué leur coming out

Le Cri du loup est donc un roman de bit-lit avec une intrigue policière d’un côté, et une sentimentale de l’autre. Mais cette dernière ne prévaut pas tant que cela – Anna et Charles forment déjà un couple, tout du moins en ce qui concerne leur moitié louve, et leur relation évolue surtout sur leur plan humain et compte tenu de leurs passés respectifs. Patricia Briggs a bien su rendre la complexité d’une telle relation et on s’attache vite à Anna, projetée dans cette meute inconnue. Les personnages secondaires sont cependant ceux qui m’ont le plus parlé – Bran, Asil, Sage, Leah – et apportent beaucoup au roman.

Quant à l’enquête, elle offre autant de rebondissements (même si l’auteur dévoile des indices pour permettre au lecteur d’effectuer ses propres déductions) que de frissons. La violence n’est pas occultée – mais est-il possible de parler de garous sans violence ? – et le passé de certains personnages se dévoile, qu’il soit empreint d’horreur ou de tristesse, au fil de cette enquête dans les bois enneigés.

Mais ce qui m’a vraiment plu, c’est le statut d’Anna au sein de la meute : celui d’Omega. Patricia Briggs s’est documentée sur le fonctionnement des meutes de loups pour élaborer la meute de garous de son roman. Cela se sent – la hiérarchie prégnante, l’Alpha qui prend les décisions et auquel on ne peut désobéir, etc. – et c’est très agréable de le constater ! L’Omega n’est pas une invention de l’auteur mais je n’avais, jusque là, entendu parler qu’une fois de cette position particulière au sein des meutes de loups. Dans son univers, Patricia Briggs va un peu plus loin et fait de l’Omega un garou en dehors de toute hiérarchie mais dont la présence apaise et délie les souffrances. Cela donne toute son originalité au roman, avec ce personnage garou dont le rôle n’est ni de tuer ni d’user de force pour asseoir une quelconque position, mais de calmer, d’apaiser et de révéler les préoccupations les plus profondes de certains personnages. Autant dire qu’Anna ne va pas forcément être accueillie à bras ouverts partout avec pareil don, même si d’autres, au contraire vont justement l’apprécier pour ça !

Au final, si j’ai trouvé le même défaut qu’à Mercy Thompson, à savoir un ton un peu trop clinique, j’ai tout de même beaucoup plus accroché à ce premier volume d’Alpha & Omega. Et ce, grâce à ses différents personnages, l’approche détaillée et très crédible de la meute et, surtout, du concept d’Omega ! 🙂

.Éditions Milady, 2012, 377 pages.

Cette lecture s’inscrit dans les challenges Attention à la pleine lune et Je suis éclectique (catégorie Bit-Lit) du forum Mort-Sûre.

challenge_attentionalapleinelune

challenge_jesuiseclectique2016

Publicités

6 commentaires sur « Alpha & Omega t. 1 : Le cri du loup, Patricia Briggs »

  1. Tiens, tiens, cette série m’intrigue beaucoup, suite à la lecture de ta chronique. Je suis dingue de loups, mais je n’aime pas toujours la façon dont le personnage du loup-garou est traité dans la littérature.
    J’adore que l’on retrouve le fonctionnement de la meute – c’est ce que j’ai voulu retranscrit dans ce que j’écris, j’aime interroger l’esprit de meute, l’influence de la nature animal sur l’humain, et l’un de mes personnages est même un oméga.
    Qui sait, dès que ma PAL aura maigri un peu, je pense que je jetterai un œil à l’ouvrage traité ici. As-tu lu « La Louve et la Croix » de S.A. Swann?

    1. Si tu aimes le fait qu’on retrouve le fonctionnement d’une meute dans l’histoire, cette série devrait te plaire ! 🙂 (cool s’il y a un omega dans tes écrits, ça me donne encore plus envie de les lire !!! ;))
      J’ai « La louve et la croix » dans ma PAL ! Je ne sais pas quand je trouverai le temps de le lire, mais il est là, juste sous mes yeux ^^ Tu l’as trouvé bien ?

      1. Concernant « La Louve et la Croix », je le lisais à la base comme un truc un peu léger, mais j’ai été agréablement surprise. Il met un peu de temps à démarrer mais j’ai passé un bon moment. 🙂

  2. J’aime beaucoup le personnage d’Anna. elle m’a conquise dès les premières lignes du tome 0. Je pense que c’est parce qu’elle est très humaine.
    Ce que je reproche à Patricia Briggs en général est la facilité de ses intrigues. Mais elle travaille plus ses personnages et son univers, ça compense.

    1. Oui, Anna m’a beaucoup plus à cause de cela aussi. Elle fait de gros progrès dans le tome 1, j’ai hâte de lire la suite du coup 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s