RSS

De bons présages, Terry Pratchett et Neil Gaiman

31 Mai

debonspresagesQuatrième de couverture

L’Apocalypse ! Depuis le temps qu’on en parle… Eh bien, c’est pour demain. Enfin, dans onze ans, très exactement. Depuis que Dieu a créé le monde et Satan l’enfer, chacun des deux cherche à tirer la couette à lui. Pour défendre leurs intérêts respectifs, ils ont leurs envoyés spéciaux sur terre. Côté Bien : Aziraphale (ange de son état, bibliophile et libraire à mi-temps). Côté Mal : Rampa (démon, lunettes noires et boots en peau de serpent, propriétaire d’une Bentley). Et l’Apocalypse, ça ne les arrange pas du tout. Parce que, vous savez ce que c’est, quand on vit quelque part depuis des siècles, on a ses petites habitudes. Alors ange et démon vont doubler leurs patrons et tout mettre en oeuvre pour faire capoter l’Apocalypse.

Mon avis

Terry Pratchett est l’auteur des inénarrables et drôlatiques Annales du Disque-Monde. Neil Gaiman a créé des romans marquants (Neverwhere, American Gods, …) et une série de comics qui l’est tout autant (Sandman). Entre autres, pour les deux artistes. Alors quand les deux s’associent pour écrire un roman, ça donne De bons présages et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre envoie du pâté ! 😉

L’Antéchrist arrive ! L’Apocalypse est donc proche – elle arrivera lorsque l’Antéchrist atteindra sa onzième année, très exactement. Rampa – un démon – et Aziraphale – un ange – sont donc avertis par leurs autorités respectives que la grande bataille entre le Bien et le Mal approche. Mais Rampa et Aziraphale traînent sur Terre depuis longtemps. Très longtemps. En effet, chacun donnent de petits coups de pouces (vers le Bien ou le Mal, selon leurs camps respectifs) pour pousser un peu les âmes humaines vers tel ou tel camp. Mais, à travailler ainsi côte à côté depuis si longtemps, ils ont développés une sorte de camaraderie, comme deux collègues d’entreprises rivales fraterniseraient à force de se croiser sur un lieu de travail commun. Et puis la Terre est tout de même bien agréable à vivre. Si elle devenait un Enfer ou un Paradis permanent, elle deviendrait franchement invivable ! (oui, même si le Paradis l’emportait, car dans celui présenté par nos deux auteurs, seuls très peu de musiciens ont pu y accéder. Et ce ne sont pas les plus populaires. Même Aziraphale grimace en imaginant l’univers musical d’une Terre sous la coupe du Paradis).

Voilà pour le tableau de base ! Ajoutez à cette paire improbable (mais pourtant très attachante !) des chasseurs de sorcières à côté de la plaque (ou pas), un ordre religieux satanique ayant fait voeu de bavardage, un livre de prophéties très détaillé et précis, une Bentley où toutes les musiques jouées finissent invariablement par se transformer en morceaux de Queen, les Cavaliers de l’Apocalypse (quoique Pestilence a pris sa retraite, Pollution ayant pris le relais), un plan ineffable et une bande de gamins dont l’imagination débordante va s’avérer bien plus riche en conséquences qu’ils ne le pensaient au premier abord.

Le résultat ? Un roman décapant qui a titillé mes zygomatiques plus d’une fois, des passages à l’ironie mordante, des réflexions pas piquées des vers sur notre petit monde d’humains et ses croyances (les premières pages donnent le ton d’emblée, avec les réflexions de Rampa sur la fameuse pomme interdite du jardin d’Eden !) et une vision de l’Apocalypse aussi irrévérencieuse que respectueuse des poncifs (si si, c’est possible !). Sans oublier un bel hommage à l’enfance et à l’imagination, au passage.

Si certains chapitres m’ont paru porter plus la marque de l’un ou l’autre auteur, je dois dire que leur travail commun est vraiment de haute volée. Si vous êtes en mal de bonne lecture délirante (et pourtant qui tient la route !), si le monde actuel vous désespère, ou si, tout simplement, vous avez envie d’une bonne lecture, De bons présages est pour vous ! Pour ma part, j’ai adoré ! 🙂

Et, fraise sur le gâteau (j’aime pas les cerises), Neil Gaiman a récemment annoncé qu’une adaptation pour le petit écran était actuellement dans les tuyaux, Terry Pratchett lui ayant donné (de façon posthume) sa bénédiction pour une telle entreprise.

Éditions J’ai Lu, 2010, 439 p.

Cette lecture s’inscrit dans le challenge Je suis éclectique (catégorie Fantasy) du forum Mort-Sûre.

challenge_jesuiseclectique2016

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le 31 mai 2016 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , ,

7 réponses à “De bons présages, Terry Pratchett et Neil Gaiman

  1. Acr0

    31 mai 2016 at 10:27

    J’ai adoré aussi ! Chouette histoire, de très bons éléments… et puis, Rampa, quoi. Ah, j’espère que l’adaptation verra bien le jour 🙂

     
    • Lullaby

      1 juin 2016 at 3:01

      J’espère aussi, et qu’elle sera fidèle à l’esprit du roman ! 🙂

       
  2. Strega

    1 juin 2016 at 6:21

    Rampa et ses conseils de jardinage…
    J’adore ce roman !
    On avait déjà parlé d’une adaptation ciné il y a quelques années, mais ça ne s’est pas fait. J’espère que l’adaptation télé aura plus de chance.

     
    • Lullaby

      2 juin 2016 at 1:33

      J’espère aussi que ça se fera ! (et les conseils de jardinage… comme je n’ai pas la main verte du tout, ça m’a bien parlé ! XD)

       
      • Strega

        2 juin 2016 at 2:49

        Je n’ai pas la main verte non plus. Mais depuis que je menace mes plantes, ça va mieux. 😛
        Tu as écouté l’adaptation radiophonique de la BBC ? Elle est vraiment très bien, très fidèle au roman.

         
      • Lullaby

        2 juin 2016 at 2:53

        Non, je ne savais pas qu’il y avait eu une telle adaptation ! Merci de l’info ! 🙂
        (je vais tester le système Rampa pour mes futures plantes, alors ;))

         
  3. Elhyandra

    6 juin 2016 at 9:51

    Ah oui quel doux souvenir, je m’étais bien amusée avec ce livre 😊

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :