RSS

Magie Ex Libris t. 1 : Le Bibliomancien, Jim C. Hines

06 Juin

le-bibliomancien.inddQuatrième de couverture

Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenære, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d’une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n’importe quel objet du récit. Et Isaac, en vrai fan de science-fiction et de fantasy, préfère par-dessus tout utiliser des pistolets laser, des ceintures-bouclier de Dune et des sabres laser de Star Wars quand les Gardiens l’envoient sur le terrain combattre les menaces magiques qui guettent la Terre.
Sauf que, deux ans plus tôt, manquant perdre la raison et la vie au cours d’une mission qui a mal tourné, Isaac a été mis au placard. Réduit au rang de simple catalogueur, il ne conserve de son ancienne vie d’agent de terrain que Titache, sa fidèle araignée-flamme, qui a la particularité de prendre feu en présence d’un danger.
Son existence rangée bascule le jour où trois vampires débarquent dans sa bibliothèque pour le tuer. Les Gardiens auraient déclaré la guerre aux morts-vivants…

Mon avis

Avec un titre et un résumé pareil, je n’ai pas besoin de vous préciser que je me suis jetée sur ce roman sans attendre ! Et, après avoir refermé l’ouvrage, je puis dire une chose : ce bouquin, c’est un pur bonheur pour les fans de SFFF et de lecture ! 🙂

Isaac Vainio, comme le présente la quatrième de couverture, est un bibliomancien. À ce titre, il peut tirer des objets des livres. Mais Isaac étant fan de SFFF, ce sont surtout des objets idoines qu’il aime sortir. Il a pour animal de compagnie une araignée-flamme, Titache. Araignée à laquelle on s’attache très vite, un exploit que je n’aurai jamais cru possible avant de lire ce livre ! ^^ Mis au placard après une mission désastreuse, Isaac travaille comme catalogueur pour les Gardiens, sous couverture d’un poste de bibliothécaire « normal » dans une bibliothèque municipale. Autant dire qu’en plus de parler à la geek et au rat de bibliothèque en moi, Le Bibliomancien a bien plu à mon côté bibliothécaire ! 🙂

L’univers mis en place par l’auteur est très bien construit – sise dans notre monde, l’histoire suppute que la magie existe et que, plusieurs siècles auparavant, un mage a trouvé moyen d’augmenter ses pouvoirs en multipliant les copies d’un ouvrage. Car plus de lecteurs lisent en même temps ce même livre, plus sa puissance est renforcée, certains lecteurs ayant eux-mêmes des capacités magiques (parfois sans le savoir). Ce mage ? C’est Gutenberg lui-même ! Oui, l’inventeur même de l’imprimerie réalisée à l’aide de caractères mobiles et métalliques ! Je n’en dis pas plus – il vous faut garder des découvertes 😉 – mais sachez que l’auteur détaille au fur et à mesure de l’histoire ce système magique. Même si Jim C. Hines part parfois très loin dans ses trouvailles, le tout reste très cohérent et ça, c’est un gros plus !

Isaac et Titache ne sont pas les seuls personnages principaux, il y a aussi Lena Greenwood, une dryade née d’un roman de science-fiction. Lena, qui vient souvent à la rescousse de Isaac, et qui botte les fesses des ennemis avec une efficacité redoutable. Lena, dont la personnalité (et l’identité) sont creusées au fil du roman et qui offre une intéressante réflexion sur le rapport du lecteur au personnage. Tout ce petit monde est confronté, d’emblée, à une attaque vampirique, menée par des membres de l’espèce meyerii et dont l’une des particularités est de briller au soleil (vous l’avez, la référence ? ;)). Sauf que cette attaque n’est que le début d’un bon paquet de problèmes.

Autre point fort du roman : bien que bourré de références et clins d’oeil à des oeuvres de la SFFF (Firefly est même cité plus d’une fois ! <3), ces derniers ne surchargent en rien l’intrigue. Au contraire, l’histoire est bien ficelée, même si on a l’impression que ça part dans tous les sens, toutes les pièces ont été mises en place lorsqu’on termine le roman. Et, bien que l’humour est présent par petites touches, les difficultés que rencontrent les personnages sont parfois d’une telle taille que l’on craint pour eux.

Ce premier tome de Magie Ex Libris offre donc un univers magique détaillé et cohérent qui fera le bonheur des lecteurs SFFF (qui n’a jamais rêvé de pouvoir ramener dans la réalité une partie, même infime, de l’univers visité dans ses lectures ?), des personnages bien construits et attachants, ainsi qu’une intrigue certes fourmillant de péripéties mais qui ne s’égare pas et dose bien son suspense.

Pour ma part, c’est sans surprise un gros coup de coeur ! 🙂 J’ai dévoré le livre en quelques jours et je trépignais d’impatience entre chaque moment de lecture, pressée de retrouver Isaac, Titache et Lena, parfois inquiète quant à leur sort. J’ai aussi beaucoup apprécié le travail du traducteur, Lionel Davoust (également auteur), et notamment pour le travail réalisé lors des références à d’autres oeuvres. J’ai déjà expliqué à quel point cela m’horripilait de croiser des références mal traduites dans des ouvrages. Eh bien dans Le Bibliomancien, ce n’est pas du tout le cas et ça fait vraiment plaisir ! 🙂

Si vous êtes fans de lecture et de SFFF, ce livre vous plaira à coup sûr ! Quant à moi, j’espère que la suite paraîtra rapidement 🙂

Éditions L’Atalante, 346 pages, 2016

Petite note supplémentaire et hors de propos : pour ceux qui suivent mes activités de scribouilleuse, ce roman, bien que partageant un titre similaire, n’a évidemment rien à voir avec Bibliomancienne, que j’avais rédigé bien avant de lire l’oeuvre de Jim C. Hines. Mais, pour ne pas porter préjudice à mon roman lorsque les corrections en seront terminées et qu’il partira tenter sa chance chez des éditeurs, Bibliomancienne en devient désormais son titre de travail.

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 6 juin 2016 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , ,

5 réponses à “Magie Ex Libris t. 1 : Le Bibliomancien, Jim C. Hines

  1. Sumitsuki

    6 juin 2016 at 8:44

    Hello (ça fait des éons ^.^),

    la petite note n’est pas du tout hors de propos, j’ai un peu sursauté en voyant le tweet de ta chronique ! Du coup c’est astucieux – et prudent, probablement – d’en faire un titre de travail… même si j’aimais vraiment bien ce titre :))

    Sympathique découverte au demeurant, je me laisserai sans doute tenter ! Bises laser 😛

     
    • Lullaby

      6 juin 2016 at 10:21

      Hello !
      ça me fait plaisir de te revoir en ces lieux 🙂 (voui, ça faisait longtemps mais bon, je sais ce que c’est ;))
      Oui, j’aimais bien aussi ma Bibliomancienne, mais c’est vraiment préférable que je change. J’ai eu un peu peur à la lecture du livre de Jim Hines – je ne cessais de comparer avec mon projet, évidemment ! – mais finalement, hormis quelques idées de base, mon roman part vraiment dans une direction et sur des problématiques différentes. Donc : ouf ! Par contre, je mets la barre haut pour la dernière vague de corrections, du coup ^^ »
      Merci d’être passée, en tout cas et oui laisse-toi tenter ! (aie confiaaaance… comme dirait l’autre !)
      Bises laser itou ! 😉

       
  2. Strega

    7 juin 2016 at 2:38

    Après lecture de ta chronique, ce roman me fait encore plus envie !!!

    C’est bien dommage pour ton titre.

     
    • Lullaby

      24 octobre 2016 at 11:41

      Il est vraiment chouette ! J’attends le tome 2 avec impatience ^^

      Pour le titre, après discussion lors d’un atelier entre grenouilles (il faudra vraiment que je fasse un billet sur Cocyclics, ce forum m’a tellement appris !), je suis revenue sur ma décision et je vais laisser le titre tel quel lorsque j’enverrai le manuscrit. En revanche, si cela dérange l’éditeur potentiel qui acceptera le bébé, à ce moment-là, je changerai le titre (y ayant déjà réfléchi, ce sera facile) ;).

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :