Publié dans Lecture

Notre Dame des Loups, Adrien Tomas

notredamedesloupsQuatrième de couverture

1868, aux confins de l’Amérique, les Veneurs, une petite troupe d’hommes et de femmes sans foi ni loi, aux munitions forgées d’argent, l’âme froide comme l’acier, parcourent les immensités de l’Ouest sauvage.

Ils s’enfoncent, la peur au ventre mais déterminés, dans les gigantesques forêts que seuls les Indiens et les pionniers arpentent. Ils connaissent leur mission : elle pue le sang et la mort. Elle a le son des chairs qui se déchirent et des os qui rompent, des incantations vaudou, des balles qui sifflent et des molosses qui aboient. Au loin, les premiers hurlements se font entendre. La chasse commence… Une chasse qui doit réussir quel qu’en soit le prix. Une chasse pour abattre leur plus terrible ennemie : Notre-Dame des Loups…

Mon avis

C’est mon intérêt pour les garous qui m’a lancée dans la lecture de ce roman. Et du garou, il y en a au menu ! L’intrigue se situe cependant du côté des Veneurs, ces chasseurs qui parcourent les vastes contrées de l’Ouest américain pour tuer les Rejs (nom donné aux garous). On suit une troupe de personnes venues d’horizons divers dans leur chasse après un garou bien particulier : la Dame. Ces sept personnes se partageront tour à tour la narration, nous permettant ainsi de mieux connaître leurs différentes motivations.

Notre Dame des loups est un bon mélange de western et de fantastique – je crois d’ailleurs n’avoir encore jamais lu d’histoire de garou menée ainsi. L’action est de mise, le suspense aussi – même si le procédé narratif choisi l’écorne quelque peu – et c’est au point que je visualisais l’histoire comme un bon film de série B ! 🙂 Tout y est, le décor sauvage et inquiétant, les personnages rustres, les garous assoiffés de sang… il ne manque que la bande-son qui va avec.

Adrien Tomas sait planter son décor et son univers, on est embarqué très vite dans cette équipée violente. On tourne les pages rapidement, avides de connaître le dénouement de cette vénerie. C’est que la Dame n’est pas un garou comme les autres, elle donne du fil à retordre même pour ces Veneurs aguerris ! S’ajoute à cela le fait que nos personnages aux passé et caractères disparates doivent malgré tout faire front, en dépit des tensions qui naissent inévitablement lorsque autant de personnalités différentes se côtoient au quotidien.

Notre Dame des loups reprend bien le mythe du loup-garou, il sait rester classique tout en apportant sa propre vision de la créature. On est véritablement dans un roman d’action, sans temps mort. Je reste cependant quelque peu sur ma faim concernant les garous, j’aurai aimé en savoir plus sur leurs origines même si l’auteur laisse quelques indices. J’ai également trouvé que le roman manquait un peu de profondeur – mais dans le même temps, ça reste un roman d’action et il remplit très bien son contrat en terme de page-turner ! ^^ Si ce n’est donc pas un coup de coeur, me concernant, j’ai apprécié cette lecture et cette vision du garou dans l’Ouest sauvage.

En résumé, si vous aimez les garous, le western et l’action, ce roman est fait pour vous ! 🙂

Éditions Mnémos, 182 pages, 2014.

Cette lecture s’inscrit dans les challenges Attention à la pleine lune et Je suis éclectique (catégorie Fantastique) du forum Mort-Sûre.

challenge_attentionalapleinelune

challenge_jesuiseclectique2016

Publicités

6 commentaires sur « Notre Dame des Loups, Adrien Tomas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s