Entretien avec Laurianne Gourrier

On termine de faire connaissance avec les autrices de la Ligue des Écrivaines Extraordinaires. Pour boucler cette série d’entretiens, c’est Laurianne Gourrier qui a accepté de répondre à mes indiscrètes questions 🙂

Tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Laurianne, je vis avec deux de mes semblables humains et deux chats. Dans le civil, je côtoie des collégiens avec la prétention de les faire lire et écrire, et surtout réfléchir au monde qui les entoure… J’enseigne aussi le français, la lecture, et l’écriture au sens propre parce qu’ils viennent de débarquer en France et ont trop peu connu l’école là d’où ils viennent.
Et la nuit, je lis et j’écris. Beaucoup, depuis fort, fort longtemps.

Comment as-tu rejoint La Ligue des Écrivaines Extraordinaires ?

Sur l’invitation de Christine Luce, que je ne remercierai jamais assez de m’associer à ce projet fabuleux !

Qu’est-ce qui t’a plu dans ce projet ?

À peu près tout. J’ai aimé le mélange de légèreté et de qualité que j’avais croisé dans les volumes des Saisons de l’Étrange que j’avais déjà lu, et l’idée d’une collection où les héroïnes sont des écrivaines, et lesquelles ! me plaît énormément. J’aime quand ça défouraille, et je n’aime pas croiser des relents misogynes dans mes lectures, surtout sous les plumes contemporaines. Ça m’irrite, ça m’agace, ça me donne des palpitations.

La Ligue propose des romans mettant en scène des autrices classiques luttant contre des monstres légendaires (parfois issus de leurs propres œuvres). Peux-tu nous parler de ton roman en particulier, de son autrice-personnage et de son adversaire ?

Selma Lagerlöf a vécu plusieurs années de son enfance sans pouvoir marcher, et s’est nourrie de légendes et de folklore dans une propriété familiale aux allures de paradis sur terre, dans une famille pieuse. Toutefois, elle ne s’est jamais mariée, une idée d’indépendance que j’aime beaucoup même si les difficultés financières l’expliquent en partie, et sa correspondance révèle que ses sentiments étaient au-delà de la simple amitié pour d’autres femmes. C’est une personne plus complexe que ses apparences de gentille femme de bonne moralité ne le laissent penser. Son père a ruiné sa famille, et le domaine a été vendu en 1887, véritable traumatisme pour elle.
Mon histoire a lieu un an avant. Depuis son enfance, Selma sait qu’elle perçoit des pans de la réalité qui ne sont pas donnés à tout le monde (je n’invente rien, ou très peu : elle rencontre un tomte nommé Nils dans l’un de ses textes célèbres), et se voit contrainte d’enquêter sur des meurtres sanglants, dont les auteurs semblent être des trolls, contrairement à tous les accords qui leur permettent de cohabiter avec l’humanité.

Quelle est ton autrice classique favorite et pourquoi ?

Je mettrai côte à côte deux monstres littéraires, qui m’ont valu de grandes claques : George Sand, en particulier pour Consuelo, peut-être aussi parce que je lui dois mon prénom (si, si, merci Maman !) et Octavia Butler. Ses deux Paraboles ont profondément marqué ma vie de lectrice.

As-tu un monstre légendaire chouchou ?

Malgré toute mon affection pour le côté brut de décoffrage des trolls, je crois que ma préférence va à Dracula, et ses avatars à canines.

La question-piège : quel est ton livre préféré ?

Véritable piège. À peu près n’importe lequel de Terry Pratchett à choisir dans le cycle des sorcières. La lecture de cet auteur a accompagné vingt ans de ma vie, j’ai pleuré comme une madeleine à son dernier roman. S’il faut vraiment choisir, je dirais Trois soeurcières, pour son atmosphère shakespearienne, ou Mécomptes de fées, pour la réflexion sous-jacente sur le pouvoir des histoires.

Pour finir, aurais-tu un ou des conseils à donner à d’autres autrices ?

Lisez, écrivez, comme le gras, c’est la vie.

Merci pour tes réponses et à bientôt, au détour d’un livre ! 🙂

Un avis sur « Entretien avec Laurianne Gourrier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :