[Le mardi c’est permis !] Les quatre filles du docteur March

Les quatre filles du docteur March de Louisa May Alcott fait partie des romans de mon enfance qui m’ont marquée et que j’ai lu et relu tellement souvent que j’en ai perdu le compte. Ce classique de la littérature américaine fut maintes fois adapté à l’écran, le grand comme le petit. Et c’est de la version réalisée par Gillian Armstrong dont je vais vous parler aujourd’hui, car c’est ma préférée ! 🙂

Je revisionne régulièrement ce long-métrage aux alentours des fêtes de fin d’année. Il faut dire que l’histoire me tient à coeur, entre souvenirs de mes lectures d’enfance, identification à Jo la fondue de livres et future autrice (si elle avait existé, on aurait été bonnes copines !) et nostalgie. Car figure-toi, cher lectorat, que j’ai grandi dans une fratrie de quatre. Pas que des soeurs, un frère s’est glissé dedans, mais n’empêche, ça participe aussi de mon attachement à cette histoire ! Trois filles et un garçon dans la maison, ça donnait beaucoup d’animation ^^ Et je retrouve tout cela – version XIXe siècle, évidemment – dans Les quatre filles du docteur March.

À noter que le film de Gillian Armstrong adapte le livre bien connu mais aussi sa suite, Good Wives (titre terriblement traduit en français par Les quatre filles du docteur March se marient). L’intrigue suit donc Meg, Jo, Beth et Amy de la fameuse année décrite dans le livre éponyme puis quatre ans plus tard, alors qu’au seuil de l’âge adulte, chacune se lance sur sa propre voie.

Jo a toujours été le personnage central du roman, même si ses soeurs ont chacune droit au développement de leur histoire. Jo, à vrai dire, est un peu le miroir de l’autrice. Dans le film, cette projection de l’autrice est poussée à son paroxysme puisque Jo est dépeinte comme écrivant un roman intitulé Little Women. La boucle est bouclée ! 🙂

Ce n’est pas le seul aspect du film qui change par rapport au livre, tout en le respectant, et c’est ce qui participe à mon attachement à cette version. Le côté religieux assez appuyé du livre – qui n’a rien d’étonnant, vu l’époque – est évacué au profit de philosophie, de politique et de féminisme. Celui-ci transparaît ainsi en petites touches, par quelques phrases piquantes de Mme March (incarnée par Susan Sarandon). Cela rend le propos plus moderne.

Dans l’ensemble, le film est attachant. Il suit de près l’évolution de nos quatre héroïnes, mais surtout de Jo, jouée avec beaucoup de fraîcheur par Wynona Ryder. C’est elle qui narre l’histoire, c’est sur elle que l’intrigue tourne le plus et c’est sur une scène avec elle que s’achève le film. Jo restera, à mes yeux, sous les traits de Wynona Ryder (pour sa version filmée) (oui parce que j’ai aussi vu le fameux dessin animé quand j’étais plus petite). C’était déjà mon personnage préféré lors de mes lectures (même si, enfant, je me retrouvais un peu dans chacune) et ça l’est définitivement depuis que j’en ai vu l’interprétation de Wynona Ryder ! 🙂

Il y a dans le film la plupart des événements marquants des deux livres, l’esprit des romans est respecté tout en étant infusé d’un certain renouveau, les acteurs jouent bien, les décors et la musique sont agréables. Le tout mêle événements joyeux et d’autres tristes, mais toujours, on sent le lien très fort qui unit cette famille. Un film qui fait chaud au coeur, quoi, parfait pour les fêtes !

En attendant de voir la nouvelle adaptation (avec Meryl Streep et Emma Watson au casting), Les quatre filles du docteur March version 1994 demeure celle que je préfère et que je revois régulièrement avec un plaisir renouvelé, chaque hiver 🙂

Bande-annonce

Little Women
Réalisé par Gillian Armstrong, scénario de Robin Swicord d’après le roman de Louisa May Alcott, 1994, 1h54

Ce (re)visionnage s’inscrit dans le challenge XIXe organisé par Alphonsine (validation du sous-menu Ruée vers l’or du menu Explorations & découvertes) et le challenge Madeleine de Proust organisé par Lune.

Un avis sur « [Le mardi c’est permis !] Les quatre filles du docteur March »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :