[Le mardi c’est permis !] Spinning Out

En février, j’ai englouti en quelques jours les 10 épisodes de Spinning Out. L’intrigue de la série se place dans le milieu du patinage artistique. Nous suivons Kat Baker, qui retrouve ses patins après une terrible chute qui a failli lui coûter la vie. Pour accomplir son retour sur la glace, Kat doit quitter ses habitudes de patineuse solo et faire équipe avec Justin Davis, à la réputation sulfureuse, pour du patinage en couple. Mais comme si cette reprise difficile ne suffisait pas, tant par le traumatisme de sa blessure que sa mésentente avec Justin, Kat doit aussi composer avec sa mère instable, car souffrant de bipolarité… comme Kat elle-même.

Les sujets du patinage et celui de la maladie bipolaire m’ont attirée en premier lieu vers cette série. Le premier parce qu’il me rappelait mon enfance, lorsque je visionnais les retransmissions des épreuves olympiques aux côtés de ma mère. J’aimais observer ces athlètes évoluer avec grâce sur la glace. Le second parce que le sujet de la maladie mentale m’interpelle d’autant plus que j’ai des connaissances atteintes.

Mais si je suis restée accrochée à Spinning Out, ce n’est pas tant pour ces sujets que pour les évolutions des personnages, le dévoilement progressif de leurs failles et fêlures, leur progression tant sportive qu’émotionnelle, ensemble ou individuelle. J’avoue, j’ai fondu devant les romances esquissées (notamment la principale). Spinning Out a littéralement été mon péché mignon ! ^^

Il faut dire que le casting est impeccable – les acteurs incarnent bien leurs personnages. Le scénario, malgré ses airs de série pour ados, aborde avec justesse des sujets graves et permet également de mettre en lumière des problèmes d’adultes – Carol, la mère de Kat, qui malgré sa maladie essaie d’offrir à ses filles la stabilité qu’elle peut ; Mandy, la belle-mère de Justin, si parfaite en apparence mais au passé difficile… Chaque personnage est creusé et évolue au fil du récit, au contact des autres.

Spinning Out a aussi le mérite de poser la question de la gestion d’une telle maladie dans un milieu sportif et compétitif. La série creuse aussi l’impact sur la vie quotidienne tant de la bipolarité que de la pratique sportive intensive et aborde également des sujets tels que le racisme, les abus sexuels (ce qui pour le coup fait tristement écho à l’actualité…) ou encore le drame des blessures lorsque sa vie est régie par le sport.

La série ne connaîtra malheureusement qu’une seule saison, Netflix ayant choisi de l’annuler à peine un mois après sa sortie. Sur le coup, cela m’a d’abord attristée (surtout que ce n’est pas ma première série chouchou à connaître le couperet de l’annulation) mais à la réflexion, je pense que cette unique saison explore suffisamment de pistes et offre de beaux cheminements à tous ses personnages (même s’ils ne sont pas tous positifs). Je ne suis pas sûre que Spinning Out aurait conservé ses qualités sur la durée.

Spinning Out
Réalisée par Matthew Hastings et Elizabeth Allen, créée par Samantha Stratton, 2020 (1 saison)

Générique

3 commentaires sur « [Le mardi c’est permis !] Spinning Out »

  1. Moi aussi, j’ai ENGLOUTI les 10 épisodes d’un seul coup. Oh, moi aussi plus jeune, je visionnais les retransmissions des JO 😀 J’ai aimé la profondeur des sujets évoqués, le jeu de rôle des personnages et puis… le patinage tout simplement (avec les bruits des patins sur la glace, dément).
    ARGH ! Tu m’apprends son annulation, quelle tristesse 😥

    1. Arf, désolée d’être celle qui t’a appris la nouvelle… Netflix a vraiment la sale manie d’arrêter plein de chouettes séries.
      Ah, je vois que je ne suis pas la seule qui regardais les JO plus jeune ! 🙂 Je connaissais bien les « stars » françaises de l’époque (aujourd’hui, je suis larguée ^^ »). Et contente aussi de voir que mon péché mignon était partagé par d’autres personnes 🙂 Spinning Out aurait vraiment mérité une saison de plus, au minimum, c’est un petit bijou. L’annuler si peu de temps après sa sortie, c’est vraiment nul… (même si je trouve qu’ils s’en sortent bien niveau scénario, sans trop de cliffhanger, j’ai encore du mal à digérer cette info).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :