Our Colorful Days, Gengoroh Tagame

J’avais beaucoup aimé la série Le mari de mon frère (que je n’ai pas encore chroniqué, honte à moi…), alors quand j’ai su que le même auteur, Gengoroh Tagame, avait rempilé avec Our Colorful Days, je n’ai pas hésité !

Sora est un lycéen qui garde cachée son homosexualité et qui peine de plus en plus à porter le poids de ce secret. Il aime le dessin, il possède un lien fort avec son amie d’enfance Nao, et il est secrètement amoureux de l’un de ses camarades. Un jour, alors qu’il se reposait, un homme s’est approché de lui, croyant qu’il dormait, et a prononcé une phrase surprenante. Sora retrouve l’inconnu, qui tient un café, et découvre qu’il est gay. Au fil de leurs interactions, Sora va faire son coming out à son amie, puis son entourage, et finalement, s’épanouir.

J’avais déjà beaucoup apprécié la façon dont Gengoroh Tagame abordait l’homosexualité masculine dans sa précédente série, un sujet qui le concerne de près puisqu’il est lui-même gay. C’est important de l’avoir à l’esprit (il y a d’ailleurs une note où il indique, dans le manga, qu’il a écrit ce manga en pensant à l’adolescent qu’il a été) car Our Colorful Days présente d’un côté Sora, qui rencontre un entourage compréhensif, et le patron, qui lui a, au contraire, rencontré bien des difficultés, et notamment une société beaucoup plus fermée à son époque.

J’ai aimé comment l’auteur aborde, avec beaucoup de subtilité pourtant, l’évolution de cet adolescent ainsi que les réactions de son entourage. Dans la bouche de Nao, sa meilleure amie, comme de ses parents, il glisse des questionnements et, par les réactions de Sora, les réponses, le tout dans un climat somme toute bienveillant. À contrepoint, le passé du patron montre l’impact néfaste d’une société et d’un entourage qui ne le sont pas, bienveillants.

N’étant pas concernée, puisque je suis une femme hétérosexuelle, j’ai cependant beaucoup prêté attention aux dialogues entre Sora et son entourage, car Gengoroh Tagame y glisse, subtilement, des recommandations sur notre attitude, en tant que non-concernés.

Our Colorful Days, au fil de ses 3 tomes, offre la belle histoire d’acceptation et d’épanouissement d’un lycéen. Lumineux, sans pour autant occulter la réalité des hommes gays, Our Colorful Days est un manga à mon sens indispensable, tout comme l’est Le mari de mon frère. Le dessin, clair et précis, apporte beaucoup à cette histoire touchante.

Akata, 2020, 3 volumes (série terminée)

5 commentaires sur « Our Colorful Days, Gengoroh Tagame »

    1. D’un côté j’aurais aimé aussi que ce soit plus long (j’ai beaucoup aimé les personnages, j’aurais volontiers suivi leur cheminement ensuite), de l’autre j’apprécie les séries courtes. Donc je ne sais pas si je regrette ou pas… (mais si jamais l’auteur décidait de leur offrir une suite, j’y vais direct ! ^^)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :