Loba, Myrtille Bastard

Quatrième de couverture

« — Salut, moi c’est Lisa. Française, vingt-sept ans, célibataire… (Non, il ne faut pas que je dise ça ! Ou alors je vais être étiquetée comme la fille qui cherche à se caser !) C’est mon premier séjour en Argentine. Je suis sur ce tournage comme spécialiste historique des loups-garous, enfin, c’est le sujet de ma thèse, quoi. 

            Non, c’est nul. Quitte à me présenter, autant être honnête. En France, je n’ai aucune relation sociale ou amoureuse. Juste mes études. Je suis terrorisée par les voyages et le travail en équipe. Mais j’ai accepté de traverser l’Atlantique car il faut vraiment que ce documentaire sur le lobison change ma vie. »

Lisa n’a pas idée à quel point son souhait va être exaucé !

Mon avis

Oubliez la quatrième de couverture qui, à mon avis, rend fort peu justice à ce roman ! J’avais été attirée par ce livre en raison de son sujet : le loup-garou. Le loup-garou, c’est ma créature fantastique préférée, et Loba promettait de partir sur les traces de cette créature en Argentine. Mais le résumé au dos du livre me faisait craindre une enième romance cousue de fil blanc avec un loup-garou ombrageux.

Lisa, passionnée par les loups-garous, possède peu de confiance en elle. Ce voyage sonne comme un défi pour elle, en plus d’être une occasion en or pour avancer dans sa thèse. Sur place, elle rejoint l’équipe de tournage d’un documentaire à sensation sur le lobison, le loup-garou argentin. Elle ne se doute pas encore à quel point ce voyage va changer sa vie…

Si les premières pages sont un peu lentes à mettre en place l’intrigue, j’ai vite été happée par le récit dès que Lisa atterrit à Buenos Aires. Et rapidement compris que j’avais eu bien tort de prêter foi au résumé !

Autant prévenir d’emblée, oui, romance il y a, mais oubliez le loup-garou ombrageux. Oubliez les relations toxiques. Oubliez la romance facile, vue et revue. Alors certes, la romance qui se dessine au fil du récit à des airs d’histoires idéales, qui font rêver. Mais elle est tellement belle et empreinte de respect et de tendresse que je m’en suis régalée – je me suis même crispée sur le livre quand j’ai cru qu’elle ne se concrétiserait pas !

Mais Loba, c’est bien plus qu’une romance en Argentine sur fond de loups-garous. Myrtille Bastard nous entraîne réellement dans ce pays. Et ce qui apparaît d’abord comme un récit dépaysant et léger, avec une très légère touche de fantastique, se révèle dans sa seconde moitié comme bien plus profond, avec une part plus sombre. Plus réelle. L’autrice n’hésite pas à dévoiler les parties les moins reluisantes de la politique argentine, de même que son histoire. Je préfère ne pas en dire davantage pour ne pas trop déflorer l’intrigue, mais je peux vous assurer que Loba est un roman à plusieurs niveaux, qui aborde des thèmes forts, au-delà de la romance. Outre le parcours initiatique vécu par Lisa, on découvre la réalité de la vie en Argentine.

Et, bien entendu, la légende du lobison imprègne le roman de sa présence tout du long ! Je ne connaissais pas la version argentine du loup-garou et j’ai adoré la façon dont Myrtille Bastard l’a intégrée à son histoire !

Pour résumer, Loba a été une excellente surprise, je ne m’attendais pas à vibrer autant pour ce roman, qui commence comme une romance fantastique légère et dépaysante pour mieux nous entraîner, par la suite, vers des thèmes bien plus graves. Des personnages attachants et un style fluide achèvent d’en faire une très belle lecture, que je vous recommande si vous aimez les histoires originales de loups-garous, loin des sentiers battus et rebattus. Et si vous recherchez une romance fantastique qui sort de l’ordinaire et prête à réflexion tout en vous offrant une très belle histoire d’amour, je vous recommande aussi Loba !

Éditions Alter Real, 2019, 247 pages

7 commentaires sur « Loba, Myrtille Bastard »

  1. Un grand merci pour cette découverte parce que j’avoue que la couverture ne m’aurait pas attirée outre mesure, alors que la romance a l’air belle et que la dimension politique semble intéressante, d’autant que je ne connais pas vraiment l’Argentine !

    1. J’ai été agréablement surprise, c’est vraiment une romance sympa, surtout en deuxième partie, et l’autrice commence par nous dépayser pour ensuite nous rappeler la réalité derrière la carte postale. C’est en effet dommage que la couverture ne soit pas plus attirante, pour une fois qu’une romance de loup-garou sort des sentiers battus !

  2. Aaaah, je note ! J’ai déjà eu l’occasion de lire des titres de cette maison d’édition et je n’ai jamais été déçue, en plus. Je vais vérifier sur 7Switch s’il est dispo en numérique.

    1. Je crois qu’il doit y être, car j’ai pris d’autres titres de la même ME chez 7switch. Tu devrais apprécier Loba, c’est une chouette romance à loup-garou qui change de ce qu’on peut lire ailleurs ! Et ça fait voyager 🙂

      1. Oui, je l’ai trouvé, je l’ai placé dans ma wish-list one-shot. J’ai repéré d’autres titres aussi, mais je verrai plus tard (j’ai une PàL qui déborde à mort et plus de place sur mes étagères, ce n’est pas une raison pour acquérir plein d’ebooks et les laisser s’entasser eux aussi ^^).

      2. Et c’est une très sage attitude, que je devrais imiter ! (j’ai encore rajouté des ebooks dans ma PAL numérique lors de l’OP AllStars, alors que comme toi, la PAL déborde et les étagères arrivent bientôt au complet !) ^^ » (et je ne compte pas les emprunts à la bibli, bien entendu… c’est sans fin, la PAL ^^ »)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :