Les soeurs Hiver, Jolan C. Bertrand

Quatrième de couverture

Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige.

Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d’Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu’ils emportent à tout jamais dans la taïga.

Lorsque l’oncle d’Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu’il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c’en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver…

Mon avis

Je lis rarement des romans jeunesse, mais son sujet me plaisait bien et j’avais eu l’occasion de découvrir des extraits de celui-ci ! J’ai donc craqué dès sa sortie et l’ai aussitôt lu – résultat : j’ai adoré ! 🙂

Adressé à un lectorat de 8-11 ans, Les soeurs Hiver ravira aussi les plus grands lecteurs. Le roman nous entraîne dans un village Viking. Alfred, qui aime faire des farces à tout le monde (en hommage à Loki), est inquiet : voilà des années que la Petite Hiver a disparu, suscitant chagrin et colère chez la Grande. Or, cela n’est pas sans conséquence pour les habitants de Brume. Lorsque l’oncle d’Alfred s’élance dans la forêt enneigée, Alfred le suit et assiste, sidéré, à sa disparition. Voilà le petit garçon entraîné dans une série d’aventures, mais le temps compte – non seulement pour son oncle, mais aussi pour lui, car voilà qu’il se change lentement en renard !

Mené tambour battant, le roman se lit avec plaisir. Les personnages sont attachants, le récit nous entraîne chez les Vikings comme les Sames. Il est imprégné de culture nordique et fait de belles références au folklore comme à la mythologie de ces contrées. Il fait aussi montre d’une belle inclusivité, j’ai ainsi beaucoup apprécié le fait qu’un personnage est introduit comme étant trans, sans que cela ne fasse l’objet d’une grande affaire. Entourage comme habitants du village ont accueilli la nouvelle avec bienveillance, permettant ainsi à Ragnar de s’épanouir. Par ailleurs, Alfred, qui est orphelin, éprouve régulièrement des accès de tristesse qu’il ne s’explique pas – le roman ne proposera pas d’explications, mais glisse, à travers la relation très forte qui existe entre Alfred et son oncle, l’importance de tenir compte des émotions de l’autre et de l’écouter.

Ce sont là des thèmes abordés de façon subtile, simple, et qui apportent justement toute sa profondeur à ce récit d’aventures – c’est pourquoi, à mon sens, je le trouve tout autant susceptible de plaire au jeune lectorat comme aux plus âgés !

J’ajoute à cela que l’objet est particulièrement soigné – de très belles illustrations couleur accompagnent le texte et la couverture porte des reflets argentés de toute beauté.

Cela a vraiment été un régal de lire ce roman de Jolan Bertrand, et une preuve supplémentaire que la littérature jeunesse ne s’adresse pas qu’aux enfants – du haut de mes 37 ans, j’ai dévoré avec grand plaisir les aventures et mésaventures d’Alfred ! 🙂

Cette lecture s’inscrit dans le cadre du Cold Winter Challenge, menu Cocooning hivernal, catégorie Bonhomme en pain d’épices.

Éditions L’école des loisirs, 2021, 225 pages

2 commentaires sur « Les soeurs Hiver, Jolan C. Bertrand »

  1. La couverture avait attiré mon attention 🙂 Mais le fond a l’air tout aussi convaincant que ce soit avec les références au folklore, les thématiques ou l’inclusivité…

    1. C’est un très chouette roman jeunesse, à recommander autant pour les jeunes lecteurs que les adultes, je pense qu’il te plairait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :