[TAG] Autrices incontournables en SFFF

Durant l’été 2020, Nevertwhere proposait de lister nos dix incontournables (récents) en SFFF. Cet été, elle nous propose cette fois de lister nos autrices incontournables en SFFF – soit dix livres signés par des autrices, soit dix autrices qui sont, à nos yeux, incontournables.

Étant donné que mes cinq auteurs préférés sont des autrices, voici quelles sont mes dix autrices incontournables – sans ordre de préférence et en toute subjectivité, bien entendu ! 😉

(et parce qu’il était trop difficile de ne lister que dix livres, même si ce fut difficile de me restreindre aussi à dix autrices, ma première liste approchait la vingtaine 😅)

Léa Silhol

Léa Silhol a marqué le paysage de la fantasy française par sa plume inimitable comme sa réappropriation du folklore féerique. Au fil des oeuvres, des liens se tissent, chaque texte ayant un lien plus ou moins ténu avec les autres. Un style ciselé, poétique ; une reprise des mythes et légendes avec le souffle épique des grandes sagas et la grandeur tragique des personnages des pièces de Shakespeare, voilà qui pourrait donner une idée des chefs-d’oeuvre offert par Léa Silhol. Fantasy, fantastique, réalisme magique s’entremêlent et donnent à voir une grande fresque qu’on ne se lasse pas de parcourir.

Tanith Lee

Autrice trop peu traduite en France, et c’est bien dommage, Tanith Lee a eu une carrière prolifique et laissé des univers marquants. Que ce soit Le Dit de la Terre Plate, cycle de fantasy aux parfums de Mille et une nuits, ou ses revisites de contes aussi sombres que percutantes, le style riche et sensuel de Tanith Lee est inoubliable ! Vampires, déesses et démons valsent sous sa plume, pour le plus grand régal de son lectorat. Elle a reçu le World Fantasy Award et le British Fantasy Award, et son oeuvre mériterait d’être davantage mise en avant.

Élisabeth Ebory

Si des périodes plus ou moins longue séparent chaque publication d’Elisabeth Ebory, c’est toujours un régal de lire sa plume ! Elle a un style bien à elle, à la fois fluide et poétique, saupoudré de poussière de fée. Et elle nous prépare un nouveau roman pour cette rentrée, ce qui me réjouit !

Becky Chambers

Faut-il encore présenter Becky Chambers ? Ses romans font preuve d’une bienveillance et d’un humanisme précieux. Ils ont même hérité du qualificatif de space opera feel good ! Un terme qui convient à merveille à ces oeuvres de science-fiction au plus près de l’humain, dans toute sa diversité et même au travers de personnages non humains.

Catherynne Valente

Quasiment pas traduite en français, Catherynne Valente a pourtant reçu plusieurs prix pour son chef-d’oeuvre de fantasy, The Orphan’s Tales (j’attends toujours qu’un éditeur français finisse enfin par se rendre compte d’à quel point cette merveille mériterait de toucher le public francophone, c’est une véritable pépite !). Un style riche, une plume brillante, des récits aussi profonds qu’originaux, Catherynne Valente ne m’a jusqu’alors jamais déçue. Elle va de la fantasy inspirée des contes au space opera en passant par l’uchronie avec une aisance qui fait la marque des grandes plumes.

Martha Wells

J’ai glissé Martha Wells dans ma liste à cause d’AssaSynth. Je suis devenue une fan absolue de ce personnage dès le premier volume, et je ne suis pas la seule au vu du nombre de lecteurs enthousiastes comme de fan art créé en hommage à l’androïde imaginé par cette autrice ! Au fil des volumes, AssaSynth explore son libre arbitre tout neuf, en toute indépendance du contrôle que voudraient conserver les humains sur l’intelligence artificielle. Au-delà du simple récit initiatique, Martha Wells inscrit son oeuvre dans un futur crédible, et pointe du doigt différentes thématiques qui résonnent avec force dans notre société actuelle.

Louise Le Bars

Louise Le Bars a fait son entrée sur la scène fantastique française avec un bijou : Vert-de-Lierre ne cesse de séduire de nouveaux lecteurs, un succès mérité ! Une plume poétique, gothique, un récit simple en apparence mais aux multiples et riches thématiques, voilà l’empreinte de Louise Le Bars. Vampire végétal ou dans la plus pure tradition de la littérature d’épouvante, Louise est aussi à l’aise avec la littérature jeunesse, proposant des albums illustrés pour les plus petits. Des albums à l’image de ses romans, pétris de ses valeurs comme de sa lumineuse personnalité, et gothiques, évidemment.

Shirley Jackson

Plume incontournable du fantastique et du gothique moderne, Shirley Jackson connaît un renouveau éditorial en France qui n’est pas pour me déplaire ! Ses textes, brillants, se situent à l’exacte lisière qui sépare le fantastique du réel, créant un sentiment de malaise. Des motifs classiques se voient ainsi revisités avec une ambiance à faire dresser les cheveux sur la tête, non pas par la débauche d’événements surnaturels, mais bien par cet insidieux doute comme par ses personnages à l’esprit perturbé. Elle est devenue une autrice classique du genre, et pour cause !

Terri Windling

Voici Terri Windling, encore une autrice peu représentée en France, hormis son roman L’épouse de bois, véritable chef-d’oeuvre de fantasy urbaine, qui convoque la féerie et l’art dans le désert d’Arizona. Passionnée de contes et de féerie, Terri Windling a également écrit plusieurs contes pour enfants, illustrés par Wendy Froud, et dirigé de nombreuses anthologies de nouvelles revisitant contes et légendes, avec au sommaire des plumes reconnues. Elle est donc incontournable à mon coeur d’amatrice de contes de fées !

Nina Gorlier

Jeune plume francophone, Nina Gorlier promettait déjà de belles choses avec son premier roman, La bête du bois perdu, revisite originale du conte La Belle et la Bête. Un sentiment qui ne s’est pas démenti avec ses parutions suivantes, qui n’ont fait que gagné en maîtrise et en maturité. Des personnages nuancés, des revisites de contes ou de motif fantastique classique avec une voix qui lui est propre, une plume solide, Nina Gorlier est une autrice que je suis de près depuis ce premier roman où je pressentais un talent en train d’émerger.

Et bien d’autres…

J’aurais pu vous citer également Mélanie Fazi, dont les nouvelles fantastiques explorent la psyché humaine avec un mélange de délicatesse et de force déconcertant ; Estelle Faye, qui navigue dans les différents genres avec aisance et promeut la place des plumes féminines dans le paysage de l’imaginaire francophone d’une voix sans concession ; Karine Rennberg, qui a proposé un premier roman si brillant que nul doute qu’elle nous prépare de beaux bijoux pour la suite ; Nnedi Okorafor, avec des romans puissants, aux thèmes évocateurs, et multi-récompensés ; Madeline Miller, qui revisite si brillamment la mythologie grecque ; Cécile Guillot, plume francophone qui explore avec poésie et douceur les sentes sombres du fantastique ; ou encore la regrettée Vanessa Arraven alias Vanessa Terral, trop tôt disparue, et dont la voix unique portait des valeurs humaines au sein de récits de bit-lit ou de fantasy urbaine imprégnés de légendes… Et bien d’autres encore !

Et vous, quels seraient vos dix autrices incontournables ?

Ailleurs

Retrouvez les listes des différents participants sur le billet récapitulatif de Nevertwhere. Parmi celles-ci, les listes de Zoé prend la plume avec qui je partage plusieurs noms, Au pays des cave trolls, L’ours inculte, Ombre Bones et Yuyine.

14 commentaires sur « [TAG] Autrices incontournables en SFFF »

      1. Je n’ai lu que le Prince sans sourire, offert à ma petite nièce, et je l’ai trouvé très chouette ! Si ça t’intéresse, n’hésite pas à y jeter un oeil.

  1. Tu n’es pas la première à citer Catherynne Valente, ça m’intrigue.
    Et L’épouse de bois 🥰
    Merci pour ta participation 🙂

    1. C’est vraiment dommage qu’elle ne soit pas traduite en France, Catherynne Valente… une de mes autrices favorites depuis The Orphan’s Tales, qui m’a éblouie par son originalité et sa maîtrise de la narration ! (des récits dans des récits et à la fin tout s’emboîte !). Et Terri Windling ! Une merveille que l’épouse de bois !
      Avec plaisir, merci pour le TAG, j’ai noté plein de chouettes noms aussi ! 🙂

  2. J’adore cette liste !!!
    J’ai rajouté la maison hantée de Shirley Jackson dans ma PaL, pour cet automne 🙂 Le dit de la terre plate est une lecture prévue pour mon mois d’août.
    Et enfin, j’ai rajouté Elisabeth Ebory dans ma wishlist. Merci pour ces découvertes !

    1. Avec plaisir ! Tu vas te régaler avec le Dit de la Terre Plate ! Et Maison hantée est parfait comme lecture d’automne 😉
      Ah, Elisabeth Ebory a une plume qui je pense pourrait te plaire aussi !

      1. J’ai mis deux de ses romans en wishlist, qui arrivent bientôt aux Moutons d’ailleurs; je crois me souvenir avoir vu passer un post d’une copine à ce sujet…

      2. Oui, son nouveau roman arrive chez les Moutons ce mois-ci ! C’est d’ailleurs ma prochaine lecture !

      3. ah ben super comme ça je pourrai lire ton retour avant de me le procurer 🙂 excellent timing ^^

  3. Encore merci de m’avoir citée *o*
    Parmi ta liste, j’ai beaucoup d’autrices dans ma PAL (notamment Léa Silhol, Shirley Jackson et Élisabeth Ebory), mais les autres ont déjà rejoint ma Wish-List 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :