Point Plume – Juin

Photo CC0 by Clark Young via Unsplash

Juin se termine et je dois dire qu’à l’instar du mois de mai, je n’ai pas eu le temps de le voir passer ! ^^ » Il est temps de réaliser un petit point sur mes avancées scribouillesques… 😉

Écriture

J’avais pour objectif de terminer le 1er jet de TCDF ce mois-ci. Cela aurait été possible si j’avais maintenu mon rythme d’écriture mais j’ai du passer plusieurs jours, voire semaine, sans toucher à mon texte. Être écrivain, c’est aussi savoir lever le pied quand son bien-être l’exige. Il arrive, parfois, des événements qui nécessitent de quitter son texte en cours, un temps, afin de se recentrer sur d’autres choses, ou de se laisser du temps pour soi, pour se remettre. C’est la leçon que j’avais apprise l’an dernier : m’écouter, et je l’ai appliquée durant ces circonstances, où je sentais bien que je n’avais pas la tête à écrire et que me forcer serait une mauvaise idée. Agir ainsi a rendu ma reprise de l’écriture plus aisée !

Prévisions pour juillet

Outre boucler le 1er jet de TCDF (vu qu’il me reste sept chapitres, j’ai bon espoir d’y parvenir d’ici la semaine prochaine !), juillet est le mois du Camp NaNo ! Mais je n’y participe pas.

Car en juillet, je vais faire une pause « nouvelles », plusieurs ATs me faisant de beaux appels du pied : Marmite et micro-ondes ; Monstresse(s) ; Crocs & Alambics ; 9 ; Féro(ce)cités (oui, ça fait beaucoup, mais j’ai des idées pour quasi tous ces ATs ^^) (évidemment je ne vais pas travailler sur *tous* ces appels à textes en juillet ! Je vais privilégier Marmite et micro-onde, dont la deadline est la plus proche).

Je compte également réaliser la phase préparatoire de mon projet estival, un roman qui pousse du coude de façon de plus en plus insistante depuis des mois, si bien qu’au lieu de l’écrire cet automne comme prévu, j’y travaillerai cet été. Durant cette phase, je compte lire quelques ouvrages nécessaires pour bien creuser l’un des thèmes du roman, rédiger mes fiches personnages et mon synopsis détaillé.

Du coup, j’ai préféré ne pas me lancer dans un nouveau Camp ! ^^ »

Et vous, participez-vous au Camp NaNo ? Si oui, quels sont vos objectifs ? Si non, avez-vous prévu d’écrire ou juillet sonne-t-il le début de vos vacances ?

Je vous souhaite un bel été ! 🙂

Point Plume – Mai

Photo CC0 by Clark Young via Unsplash

Un point mensuel express, car le mois de mai s’est écoulé à une vitesse folle ! Le déconfinement m’a permis de retrouver le chemin de la bibliothèque où je travaille. Côté écriture, j’ai gardé le rythme adopté durant le Camp NaNo et j’en suis contente. J’espère conserver ce rythme régulier, tout en me laissant des jours « off » pour me ressourcer – mais sans culpabiliser.

Écriture

Comme prévu, j’ai avancé sur le 1er jet de TCDF avec l’ajout de quasi dix chapitres. Encore un peu plus d’une dizaine – si je colle à mon synopsis détaillé – et j’aurais bouclé ce premier jet ! En parallèle, s’est poursuivi le travail sur mon roman à paraître. Je n’ai par contre pas participé à l’AT qui me faisait de l’oeil, faute de temps. J’ai préféré me concentrer sur TCDF.

Prévisions pour juin

J’ai pour objectif de finaliser le 1er jet de TCDF d’ici fin juin, ce sera donc mon seul projet durant ce mois. N’ayant toujours aucune vue précise sur mon planning médical, ça me semble d’autant plus raisonnable.

Et vous, quels sont vos projets en cours ? Surtout, restez prudents ! Le virus traîne toujours, hélas…

Masterclass « Personnages et intrigues » de Cécile Duquenne


L’an dernier, Cécile Duquenne a annoncé l’ouverture de son école d’écriture en ligne. Parmi les masterclass proposées, l’une d’elles a attiré mon attention. Il s’agissait de celle centrée sur les personnages et l’intrigue, intitulée Créer des personnages fascinants et des intrigues passionnantes (que je vais appeler Personnages et intrigues dans le billet pour faire plus court ^^)

Il se trouve que l’un des gros points faibles que j’avais pu remarquer au cours de mes expériences précédentes (TCDF est actuellement mon 4e roman), c’était les personnages. J’arrivais à bien en travailler certains mais de manière générale, je n’étais pas satisfaite. Je les trouvais trop plats, manquant de profondeur. Bref, cette masterclass me paraissait tout à fait appropriée !

L’ayant testée et grandement approuvée, j’ai pensé à vous faire un retour façon « j’ai testé » sur le blog. Bien sûr, Cécile Duquenne n’est pas la seule autrice à proposer des formations. D’autres auteurs offrent des ateliers d’écriture (en présentiel ou en ligne), des masterclass, etc. Mais il se trouve que j’ai bénéficié des services de coaching littéraire de Cécile et que, de fait, je connaissais la formatrice et savais que le courant passait bien, ce qui me mettait en confiance 🙂

La masterclass se présente sous la forme de fichiers audios, accompagnés d’annexes (fichiers PdF et Word). Après avoir réglé, vous y avez accès en permanence sur le site et vous pouvez également télécharger le tout. Si le format audio vous effraie, je vous rassure de suite : nous sommes dans un processus d’écoute active. Je suis incapable de rester concentrée sur un propos quand je n’ai pas d’interaction visuelle, raison pour laquelle je n’écoute pas de livres audios ou de podcast, et pourtant je n’ai eu aucun souci de concentration avec la masterclass de Cécile ! ^^

S’agissant d’écoute active, ne vous fiez pas non plus à la durée totale des fichiers audios. La masterclass Personnages et intrigues est d’une durée de 2h10, si l’on met bout à bout tous les fichiers audios. Mais j’ai mis une semaine complète (merci les congés ^^) pour les modules 2-2 à 5 (j’avais écouté les modules 1 et 2-1 quelques mois avant mais ils m’avaient demandé moins de temps). Une semaine à raison de 5 à 7h par jour consacrées exclusivement à l’écoute de la masterclass mais aussi à la mise en application des outils proposés par Cécile durant cette formation (je vais y revenir). Au total, 19 pages de notes dans un cahier format A5, prises durant l’écoute (j’ai souvent appuyé sur « pause » ^^). Autant dire que ces 2h10 sont riches, très riches en information !

Venons au coeur du sujet, le contenu de la masterclass. Cécile propose, de façon très pédagogique, plusieurs outils pour apprendre à construire des personnages en trois dimensions, des personnages qui n’ont pas l’air uniquement fait d’encre et de papier tant ils sont travaillés. Elle rappelle le lien profond qui unit personnages et intrigues (d’où le nom de la masterclass !).

Illustration de la masterclass Créer des personnages fascinants et des intrigues passionnantes sur le site de Cécile Duquenne

Cécile explore avec beaucoup de minutie le sujet, de façon claire et structurée, et propose, lorsque l’élève est prêt, différentes mises en application des outils qu’elle vient de présenter et développer. C’est ensuite à nous de jouer ! De mon côté, comme j’étais en pleins tatônnements pour TCDF, ce sont sur les personnages de ce roman que j’ai décidé de travailler lors de ces phases de mise en pratique. J’avais pourtant déjà creusé le sujet, tout du moins je le croyais… car à la lumière de ce que je venais d’apprendre en écoutant la masterclass, il s’est avéré que je pouvais affiner bien davantage mes personnages !

Les exercices de mise en application permettent aussi de s’approprier les outils et méthodes suggérés par Cécile. Ils ne figurent pas en fin de masterclass, non, ils sont égrenés tout du long ce qui permet, au fur et à mesure que l’on progresse (dans l’écoute comme dans la mise en pratique), de creuser de plus en plus le sujet. Pour ma part, c’est bien simple : j’ai eu véritablement la sensation que mon horizon technique s’élargissait ! 🙂

Une impression très motivante, et qui n’est pas qu’une impression, d’ailleurs ! Non seulement je suis beaucoup plus satisfaite de mes personnages de TCDF mais, lorsque je me suis ré-attaquée au synopsis détaillé du roman, tout ce travail réalisé en amont sur les personnages m’avait éclairci les idées. L’intrigue était beaucoup plus facile à saisir et à poser. Bref, comme l’avait expliqué Cécile dans la masterclass, les deux sont liés ! 🙂

Est-ce que cette masterclass peut vous convenir même si vous êtes jardinier ? Étant moi-même une ancienne jardinière devenue bricoleuse (c’est-à-dire que j’ai ajouté une louche d’architecture dans ma façon de travailler), je peux vous dire que oui. Lorsque vous appliquez les outils proposés par Cécile dans la masterclass, c’est justement pour que vous vous les appropriez, les adaptiez à votre sauce. Cécile elle-même précise qu’il n’est pas obligatoire de suivre toutes les étapes qu’elle propose.

Est-ce qu’elle s’adresse plutôt à des débutants ? Je pense que la masterclass convient aussi bien à des auteurs débutants qu’à des auteurs de niveau intermédiaire. Me concernant, j’avais déjà écris trois romans et une novella avant TCDF  et pourtant, j’ai énormément appris avec cette masterclass. Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour se former !

En résumé, avec cette masterclass, j’ai fait un gros bond en avant au niveau de la technique d’écriture ! Je suis dorénavant plus confiante (et très motivée !) pour la construction des personnages et la conception des intrigues de mes prochains projets, armée de tout ce que j’ai appris grâce cette formation.

Parlons à présent sujet qui fâche : les sous ! La masterclass coûte 109 euros. Au regard du contenu, c’est une somme qui me paraît tout à fait adaptée. Pour ma part, j’ai profité d’une réduction offerte lors du lancement de cette masterclass dans la newsletter de Cécile – n’hésitez pas, d’ailleurs, à vous y inscrire. Cécile y glisse souvent de précieux conseils, d’un ton bienveillant 😉

Pour en savoir plus

+ L’erreur de tous les débutants, et comment vous pouvez l’éviter…
+ Un détail que les auteurs oublient trop souvent : le personnage est un outil scénaristique !
+ ♪ RESISTE ! PROUVE QUE TU EXISTES !  ♫ Pourquoi un personnage en lutte a toujours une histoire à raconter ;
+ Une technique simple pour trouver des problèmes à tous vos personnages, et les intégrer directement à votre intrigue ;
+ MON HEROS EST-IL UN ANTI-HEROS ?! Une question simple pour obtenir toutes les réponses ;
+ « Kill your darlings » : comment repérer les personnages inutiles, parasites… et s’en débarrasser.
+ Le générateur d’intrigues originales et passionnantes : des phrases magiques pour explorer un maximum d’embranchements de votre intrigue, et ce, dès la création des personnages ;
+ Pourquoi la structure en 3 actes crée des récits aux intrigues prévisibles et insipides, et comment éviter de tomber dans le chaudron de l’échec programmé…
+ Secret de fabrication : d’excellents opposants font d’excellents héros, et pourquoi il faut creuser les personnages secondaires avec presque autant de soin que les principaux…
+ Ce qu’on oublie souvent de vous dire au sujet de l’évolution des personnages, et comment le psychisme peut vous aider à approfondir votre intrigue ;
+ Pourquoi les conflits sont une expression des thèmes du récit, et comment gérer ça sans se perdre…
+ Une liste d’imprévus possibles… avec des pistes pour éviter de vous prendre les pieds dedans.
+ Et, enfin, le grand secret des grands récits : pourquoi il est simple dans sa nature, mais complexe dans son application… et comment je vais vous aider à l’utiliser pour transcender vos histoires.

Point Plume – Avril

Photo CC0 by Clark Young via Unsplash

Le mois d’avril fut placé sous le signe du confinement. Comme beaucoup de Français, j’ai pratiqué mon métier en télétravail. J’ai aussi vu tous mes rendez-vous médicaux annulés. J’avais terminé mars très motivée côté écriture, en avril j’ai poursuivi sur cette lancée ! Écrire, en ces temps difficiles, me permet aussi de me vider la tête, d’apaiser mes anxiétés, de ne pas laisser tourner en rond des pensées négatives, alors autant vous dire que je ne me suis pas privée pour me jeter sur le clavier dès que j’avais terminé mes tâches du jour, côté télétravail ! Je n’ai, bien entendu, pas oublié non plus de faire des pauses si je ne le sentais pas. Certains jours, l’anxiété était trop forte pour me laisser écrire et dans ces cas-là, mieux vaut ne pas se forcer. Mais dans l’ensemble, côté écriture, avril fut un bon mois !

Écriture

J’y aurai passé une semaine complète, mais j’ai bouclé le synopsis détaillé de TCDF ! Le squelette de l’intrigue étant entièrement posé, j’ai constaté, en reprenant la rédaction du premier jet, que savoir où j’allais me facilitait grandement la tâche. C’est désormais certain : pour mes prochains projets, je n’entamerai pas le 1er jet avant d’avoir réalisé tout ce travail préparatoire.

Je m’étais fixé un objectif de 10 000 mots pour le Camp NaNo et je termine avec, au final, 15 992 mots au compteur ! 15 992 mots ajoutés au premier jet de TCDF. Je ne pensais pas parvenir à en faire autant, je suis donc d’autant plus ravie du résultat ! 🙂

J’ai également poursuivi (et terminé) les corrections éditoriales de mon roman à paraître. Il reste encore du travail à réaliser sur le texte avant sa sortie, bien sûr, et j’ai hâte de pouvoir vous en dire plus mais chaque chose en son temps ! 😉

Enfin, un projet qui me tient particulièrement à coeur, et que j’avais calé pour septembre dans mon planning d’écriture, ne cesse de me tirer par la manche régulièrement. J’ai fini par lui intercéder deux choses : faire une petite sélection supplémentaire d’images inspirantes et coucher 659 mots correspondant à la première page. La scène s’était déroulée avec tant de fluidité dans ma tête, une nuit d’insomnie, que j’ai préféré ne pas la laisser s’échapper. Mais je reste sur mes prévisions : je ne m’attaquerai à ce projet qu’en septembre ! Je prévois d’en faire mon NaNo, septembre et octobre seront consacrés aux phases préparatoires. Si, évidemment, mon planning médical me le permet…. mais j’ose espérer qu’en novembre, mes impératifs médicaux seront plus légers. Tout dépendra du délai de rattrapage de tous ces rendez-vous et autres opérations imposé par le confinement. Ainsi, bien sûr, que de ma santé !

Prévisions pour mai

En mai, je reprendrai le chemin de la bibliothèque. En revanche, je ne sais pas encore ce qu’il en sera médicalement alors dans le doute, je me fixe un objectif unique : avancer sur le premier jet de TCDF. Un appel à textes me titille mais je ne sais pas encore si je vais y participer (surtout qu’il ne reste plus que deux semaines ^^ »).

Et vous, avez-vous participé au Camp NaNo ? Comment s’est passé votre mois d’avril ?

Point Plume – Mars

Photo CC0 by Clark Young via Unsplash

Le mois de mars a été aussi étrange qu’empli de bouleversements. Je ne m’étais pas vraiment fixée d’objectifs d’écriture, en raison de mon planning médical bien rempli, mais la pandémie est venue chambouler tout cela comme elle est venue chambouler la vie de tous et toutes. Mes rendez-vous et autres obligations médicales n’étant pas d’une urgence vitale, tout a été annulé et reporté à une date ultérieure, encore inconnue. La bibliothèque où je travaille a fermé et, suite à l’annonce du confinement, comme tout le personnel, je me suis retrouvée en télétravail.

Tout cela, ajouté à l’anxiété bien naturelle provoquée par une telle actualité, a bien entendu rejailli sur mon écriture. J’ai passé une bonne partie du mois sans approcher du clavier, occupée à assimiler l’escalade des événements. Et puis soudain, l’élan est revenu, j’ai plongé tête la première dans mes écrits. Et cela m’a fait un bien fou !

Autour de l’écriture

J’ai enfin pris le temps de suivre la masterclass Personnages et intrigues de Cécile Duquenne. Je ne m’étendrai pas sur le sujet dans ce Point Plume, car je compte rédiger un billet attitré mais je peux vous dire que cette masterclass a véritablement élargi mon horizon en terme de technique d’écriture ! Cela m’a beaucoup motivée pour la suite.

Écriture

J’ai travaillé sur mon roman à paraître, ayant reçu des propositions de corrections de fond. Les corrections éditoriales ne sont cependant pas terminées, d’autres me parviendront dans les prochaines semaines. J’ai hâte de pouvoir vous parler plus amplement de cette future parution ! En attendant, je le polis avec beaucoup de joie, sous l’oeil attentif et éclairé de ma maison d’édition.
J’ai remis le nez dans TCDF, comme prévu, mais au lieu de travailler sur son synopsis, j’ai mis en application ce que la masterclass m’avait enseigné. Cela dit, ça reste lié car, comme l’indique le titre de la masterclass, l’intrigue est aussi au menu du cours ! J’ai passé de nombreuses heures en travail préparatoire et suit donc désormais parée pour replonger dans la rédaction proprement dite du premier jet. 😉

Prévisions pour avril

D’abord, terminer le synopsis détaillé de TCDF, car même si j’ai de quoi me remettre d’emblée dans la rédaction du premier jet, je préfère que tout le squelette soit posé au préalable avant de tout rédiger. Ensuite, et alors que ce n’était pas du tout au programme au départ, je vais participer au Camp NaNo ! Puisque mes différents impératifs médicaux ont été reportés, autant en profiter. Je me suis fixé un objectif raisonnable, puisqu’il s’agit après tout d’une reprise, avec 10 000 mots à ajouter au premier jet de TCDF.
S’y ajouteront très probablement les corrections éditoriales de mon roman à paraître, autant dire que je ne risque pas de m’ennuyer ! ^^ »

Je vous souhaite à tous et toutes bon courage, beaucoup de douceur et de patience durant ces moments particulièrement anxiogènes et compliqués. Prenez soin de vous !