RSS

Archives de Tag: Cécile Duquenne

Entrechats de Cécile Duquenne

entrechats_duquenneQuatrième de couverture

Lorsque la dépouille d’un sphinx est retrouvée dans le désert, c’est l’occasion rêvée pour Khephren, jeune étudiant en magibiologie, de percer le mystère de ces animaux que l’on dit proches des anciens dieux.
Mais à l’heure où magie et technologie se côtoient, et parfois s’affrontent, ses découvertes suscitent inquiétude et convoitise. Prêts à tout pour s’emparer les premiers de la puissance des sphinx, Traditionalistes et Techs font payer à Khephren le lourd tribut du savoir.
Tandis que le braconnage des sphinx prospère, la magie s’amenuise… Surgit alors du désert une aide inespérée : les envoyés des dieux marchent de nouveau parmi les hommes.

Mon avis

Premier roman de Cécile Duquenne, Entrechats nous emmène dans une Égypte alternative, une Égypte où la magie existe ainsi que les sphinx, où l’arrivée de technologies venues d’Europe provoque un bouleversement de la société. Rien à voir, donc, avec le dessin animé du même nom même si des chats, il y a dans le roman et leur rôle n’est pas anodin ! 😉

L’histoire démarre alors que la carcasse d’un sphinx est retrouvée. Les sphinx sont des animaux légendaires aussi pour Khephren, jeune étudiant spécialisé en magibiologie, l’occasion est-elle trop belle ! Il participe à l’autopsie et découvre, stupéfait, que le coeur de l’animal est une énorme pierre précieuse. Malheureusement, une telle découverte va attiser bien des convoitises… et Khephren va être agressé d’une façon ignoble. Meskhenet, chargé de l’enquête, ne sera pas au bout de ses surprises. Car au-delà d’une simple histoire de cupidité se cache une véritable guerre en sourdine, entre partisans de la magie et partisans de la technologie. Dans le désert, la tribu du sphinx décédé part aussi en quête de vengeance pour l’ignoble crime…

Si le roman possède quelques défauts – des personnages parfois un peu creux – il dispose d’un univers très travaillé, cohérent, dans lequel on se fait un plaisir de plonger ! Pour peu que l’on soit familier de la mythologie égyptienne, on sera ravi de découvrir ce roman de fantasy à la sauce égyptienne. Pour ma part, j’ai apprécié cette lecture et j’ai aimé suivre les aventures des différents personnages, qu’ils soient humains ou non et certains plus attachants que d’autres, au fil du roman. Celui-ci tient d’ailleurs aussi du roman d’aventures et de l’enquête policière, mais les félins, qu’ils soient chats, sphinx ou divinités, sont très souvent présents et donnent ainsi toute sa justification au titre.

À recommander aux amateurs d’Égypte mythologique.

Éditions Voy’el, 370 pages, 2010

 
5 Commentaires

Publié par le 14 janvier 2017 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , ,

Les Nécrophiles anonymes t. 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue, Cécile Duquenne

na1_cduquenneQuatrième de couverture

Népomucène, préposé à la Morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre.

Mon avis

Tout d’abord, un grand merci à Cécile Duquenne puisque c’est grâce à elle que j’ai pu lire cet ouvrage : l’auteur avait en effet organisé un concours sur son site. Je ne suis pas sûre que j’aurais lu le roman, autrement, car, je ne sais pourquoi, il ne m’attirait pas plus que ça. Comme quoi, on peut se tromper, car à la lecture j’étais plutôt contente que le tirage au sort ait joué en ma faveur.

Nous suivons Népomucène, un employé de la morgue au caractère introverti et dont le meilleur ami est un vampire qui crèche dans une chambre froide. Le récit se passe à notre époque, malgré le prénom peu courant du héros et le caractère dandy de Bob l’éponge, le vampire. Mais quatre collègues de Népomucène sont retrouvés morts devant la morgue. Commence une enquête riche en rebondissements… Voilà, dès le départ, le ton est donné : on est dans un mélange de policier et de fantastique, le tout relevé d’une sauce humoristique des plus piquantes !

L’action est présente, il y a des instants de suspense, mais c’est l’humour mordant qui donne toute sa saveur à ce premier volume des Nécrophiles anonymes. Un humour décalé qui s’assume, qui flirte parfois avec l’humour noir, autant vous dire que ma lecture fut un plaisir – avec quelques frissons lors des passages où nos héros risquaient leur peau, bien entendu. Je pense que le fait que je ne sois pas une grande fan de la bit-lit a du jouer dans mon appréciation puisque Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue envoie valser sans aucune once de respect les poncifs du genre !

J’ai également beaucoup apprécié la référence à Buffy contre les vampires – surtout la réflexion de Bob sur l’acteur interprétant Spike 😉 ! Et, bien entendu, j’ai encore plus apprécié le fait que le roman comporte son lot de loups-garous. Car oui, les vampires ne sont pas les seules créatures fantastiques présentes dans ce roman, les garous ont aussi la part belle. Cécile Duquenne a d’ailleurs imaginé plusieurs types de garous et j’étais contente de voir qu’ils ne faisaient pas que de la figuration dans le roman mais avaient bel et bien un rôle de taille.

En résumé, nous avons là un court roman dont l’intrigue ne casse pas trois pattes à un canard, certes, mais dont le ton très décalé donne toute la saveur. Si vous aimez les vampires, les garous et les romans peu conventionnels, tentez votre chance ! 🙂

Éditions Voy’el, 185 pages, 2012

Cette lecture s’inscrit dans le challenge Attention à la pleine lune du forum Mort-Sûre

challenge_attentionalapleinelune

 

 
2 Commentaires

Publié par le 20 novembre 2016 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , ,

Purespace ép. 5, Cécile Duquenne

Purespace, Cécile DuquenneQuatrième de couverture

Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.

Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.

Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.

Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces…

Mon avis

Et voici donc le dernier épisode de Purespace, feuilleton numérique qui mêle la science-fiction à la figure fantastique du vampire. En suite directe de l’épisode précédent, ce final ne nous ménage pas ! On assiste en effet à une bataille désespérée. Je n’en dis pas plus pour ne pas déflorer l’intrigue, mais vu la qualité des épisodes précédents, je m’attendais à un final en feu d’artifice et je n’ai pas été déçue sur ce point !

Mieux : j’ai même été surprise. Car l’épisode 5 ne fait que boucler la saison 1. Oui, vous avez bien lu, il y aura d’autres épisodes sous forme de saison 2 pour connaître la suite des aventures de Shereen et de son clan ! Est-ce un mal ? Non, car Cécile Duquenne boucle quand même cette saison 1 de façon à ce que l’on ne soit pas suspendu à un cliffhanger haletant. Bien sûr, ce final laisse la place à une suite – et je suis impatiente de la lire ! 🙂 – mais elle termine suffisamment bien l’arc narratif de cette saison 1 pour ne pas laisser le lecteur hurler de frustration.

Cette saison 1 m’aura donc bien séduite, par ce mélange entre deux genres, ses personnages soignés et son univers complexe qui se dévoile à son rythme – en ce sens, je suis contente que l’auteur ait prévu les choses en plus grand que 5 épisodes, car je pense que boucler le tout en une seule saison aurait nui à son univers.

Si vous êtes allergique au numérique ou si vous aimez avoir aussi l’objet en papier, sachez que la version papier, comprenant l’intégralité de cette première saison, est toujours en précommande sur le site de l’éditeur (parution prévue le 5 janvier).

Éditions du Petit Caveau, 39 pages, 2014

challenge-francofou

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 décembre 2014 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Purespace ép. 4, Cécile Duquenne

Purespace, Cécile DuquenneQuatrième de couverture

Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.

Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.

Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.

Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces…

Mon avis

Une fois de plus, je vais devoir être brève pour ne pas trop en révéler sur le contenu de cet épisode et vous laisser ainsi le plaisir de la découverte.

Dans ce 4e épisode (déjà !), le lecteur va enfin en savoir plus sur les Purespaces, qui demeuraient jusque là quelque peu mystérieux… Le statut de vampire de Shereen, à laquelle on s’était attachée, est souligné durant une scène particulière, histoire que l’on n’oublie pas sa nature surnaturelle. Mais cela ne change rien à la sympathie que l’on éprouve pour elle – tout au plus est-elle maintenant teintée d’un peu de crainte.

Les choses bougent donc, et pas qu’un peu, comme le laissait entendre le précédent épisode. Après les préparatifs, place à l’action ! L’épisode se termine sur un cliffhanger qui m’a fait dévorer l’ultime épisode dans la foulée – rendez-vous très vite pour un avis concernant ce dernier ! 🙂

Éditions du Petit Caveau, 32 pages, 2014

challenge-francofou

 
1 commentaire

Publié par le 26 décembre 2014 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Purespace ép. 3, Cécile Duquenne

Purespace, Cécile DuquenneQuatrième de couverture

Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.

Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.

Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.

Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces…

Mon avis

Difficile de chroniquer cet épisode 3 sans spoiler… je vais donc faire très court : la première moitié de l’épisode permet de mieux connaître Shereen et son passé, ce qui apporte de la profondeur à son personnage et continue à la rendre attachante en dépit de son statut de vampire. Mais, avec le pouvoir qu’elle a, elle ne pouvait que susciter la sympathie du lecteur, de toute façon…

Cette première partie m’a semblé un peu tirer en longueur, mais, heureusement, le reste de l’épisode a vite ravivé mon intérêt ! 🙂 Je ne dirai pas pourquoi (sinon je vous spoile tout…) mais une chose est sûre : vite, l’épisode 4 ! 🙂 Tout ce que je puis dire, c’est qu’il y a pas mal de mouvement – bien que le lieu de l’action reste le même – et que l’auteur prépare, à n’en pas douter, un final en forme de feu d’artifice.

Il me reste encore deux épisodes à lire mais – comme je suis très en retard – si vous êtes tentés par ce feuilleton et que le numérique n’est pas votre tasse de thé, sachez que l’intégralité des cinq épisodes sortira sous format papier, chez le même éditeur, début janvier 2015 (il est d’ores et déjà en pré-commande).

J’espère vous donner mon avis sur les derniers épisodes d’ici la fin de l’année ! 🙂

Éditions du Petit Caveau, 36 pages, 2014

challenge-francofou

 
2 Commentaires

Publié par le 17 décembre 2014 dans Lecture

 

Étiquettes : , , , , , , ,