[Livre sonore] Young Adult Friction de The Pains of Being Pure At Heart

Après les livres dans l’art, les livres dans les longs et courts métrages, pourquoi ne pas explorer les livres dans la musique ? À l’exception des poèmes – souvent repris en musique – les livres se font rares dans les chansons. Souvent, ils ne font qu’office de figurants. Quant aux bibliothèques, elles sont les lieux d’idylles qui se font et se défont, comme dans le titre que je vais vous évoquer de suite.

Le premier des morceaux qui ont retenu mon attention est Young Adult Friction de The Pains of Being Pure At Heart. Ce titre est un jeu de mots qui parlera immédiatement aux lecteurs, en particulier les adeptes de YA (= Young Adult Fiction, pour qualifier vite fait les ouvrages qui ciblent un public adolescents et jeunes adultes, et si je ne suis pas une adepte à proprement parler pour ma part, je vais parfois manger à ce râtelier aussi car il y a de très bonnes choses ! :)).

Fin de la parenthèse, revenons à notre chanson qui, je disais donc, apparaît sur le premier album éponyme du groupe. Si vous ne connaissez pas, Pheno avait en parlé brièvement sur La Lune Mauve.  Non content d’évoquer une bibliothèque et une idylle qui se termine au milieu des rayonnages, le groupe s’est également mis en scène en train de lire dans le clip.

Publicités

Quand les bibliothécaires font de la résistance

Mettons de suite les choses au clair : il ne s’agit pas ici d’Histoire. Des bibliothécaires ont sans doute fait partie de la Résistance française durant la Seconde Guerre Mondiale, mais ce n’est pas *du tout* mon propos ici.

La crise économique vous connaissez ? Sans doute que oui. Et bien le milieu culturel, et les bibliothèques en particulier, ne sont pas épargnées par la chose. Entre les baisses de budget, les coupes dans le personnel voire même, dans certains pays, la fermeture définitive de bibliothèques publiques, l’heure est grave. Et les bibliothécaires ont donc décidé de résister face à toutes ces menaces, à leur façon. Avec humour et même avec les lecteurs, dans certains cas.

Voici quelques exemples venus des Etats-Unis, décidément jamais à court d’idées pour briser l’image tenace de bibliothécaires sévères 😉

Dans cette première vidéo, les professionnels du réseau des bibliothèques de la région de Rappahannock, toujours aux Etats-Unis, se sont unis pour clamer leur amour du métier en dépit de toutes les difficultés induites par les coupes de budget, de leur volonté de continuer à offrir un service d’excellence malgré ces embûches tout en rappelant que tant qu’il y aura des utilisateurs… il y aura des bibliothèques ! Le tout sur l’air de la chanson I Will Survive de Gloria Gaynor. Les paroles (qui, bien entendu, ne sont pas celles du morceau original) sont indiquées en sous-titres dans la vidéo. Petit plus, une version longue de cette vidéo qui démarre avec un condensé de la journée d’une bibliothécaire en proie au manque de moyens.

Dans la vidéo qui suit, la bibliothèque publique Charlotte Mecklenburg (située dans l’agglomération de Charlotte, aux Etats-Unis) fait appel à des dons privés pour maintenir son ouverture en faisant entrer en scène des zombies – et probablement des utilisateurs. La vidéo date de 2 ans et la bibliothèque, d’après le site Internet, est toujours ouverte : les zombies disent merci aux généreux donateurs !

Malgré tout, dans d’autres pays du globe, pourtant eux aussi touchés par la crise économique, les bibliothèques tiennent bon. Mieux encore : elles fleurissent ! C’est ainsi le cas au Japon, comme l’indique cet article. Keep on reading ! (and going to the libraries ;))

Quand les bibliothèques sont mises en scène

Précédemment, j’ai exposé (et explosé !) les clichés tenaces liés au métier de bibliothécaire. Mais la profession n’est pas la seule à souffrir de stéréotypes. Le lieu lui-même, la bibliothèque, évoque des images qui lui collent à la peau. Dans l’imaginaire de beaucoup, les bibliothèques sont des lieux d’ennui et de silence, des lieux ringards, ou encore des lieux interdits, trop impressionnants, des temples du savoir réservés à des initiés.

Pourtant, les bibliothèques ne sont rien de tout cela. La preuve en images, car nous allons voir des bibliothèques mises en scène par des bibliothécaires – ou par des utilisateurs de ces institutions. Et le tout, avec humour, comme quoi les bibliothèques ne sont pas des lieux où l’ennui règne ! (et que les bibliothécaires ont le sens de l’humour ;))

Les deux exemples que j’ai dénichés nous viennent d’Outre-Atlantique. Désolée, donc, pour les non-anglophones, mais tout est en anglais et sans sous-titres.

Commençons par cette vidéo faite par les étudiants et membres du personnel de l’Information School de l’université de Washington. Que vient faire cette vidéo dans ma sélection ? Et bien une Information School forme de futurs documentalistes, un métier voisin, même connecté, à celui de bibliothécaire puisque cette formation conduit aussi au métier de bibliothécaire. Et la vidéo, vous vous en doutez à son titre, parodie une chanson de Lady Gaga pour nous expliquer comment effectuer une recherche fructueuse ! (Un(e) documentaliste comme un(e) bibliothécaire saura *toujours* vous renseigner dans vos recherches ! :))

Les paroles sont signées Sarah Wachter, ancienne étudiante dont le but professionnel était de devenir… bibliothécaire ! (et si j’en crois son dernier billet, il semble que ce but soit atteint). Je vous les reproduit ici, la page originelle où elles peuvent être lues étant ici.

You got a question that is causing you some pain
Typin’ keywords into the search engine again.
Look your naïve searching just ain’t gonna get it done
Cause when it comes to search if it’s not tough it isn’t fun (fun)

Oh, oh, oh, oh, ohhhh, ohh-oh-e-ohh-oh-oh
I’ll blow your mind, show you how to find.
Oh, oh, oh, oh, ohhhh, ohh-oh-e-ohh-oh-oh
I’ll blow your mind, show you how to find.

Can use my
Can use my
Yeah you can use my catalog
(Don’t forget the databases)
Can use my
Can use my
Yeah you can use my catalog
(Don’t forget the databases)

Ca-ca-ca-catalog ca-ca-catalog
(Mum mum mum mah)
Ca-ca-ca-catalog ca-ca-catalog
(Mum mum mum mah)

This keyword search it gives you way too many hits
Boolean limits pare things down to just what fits
Use the thesaurus to find subject terms that work
Then in just one minute you’ll be through like Captain Kirk (Kirk)

[Chorus]

We love the Big 6, baby!

Step one define your problem
Pick your sources.
Then go huntin’. We’re not puntin’
On the research. We’re engaging and extracting somethin’
Then you can put it back together
Tell your friends about your awesomeness
It’s synthesis synthesis
Evaluate cause we’re into this.

Seconde vidéo, réalisé cette fois par un étudiant de l’université du Kansas, Chris Martin (qui, depuis, a fait du chemin en matière de réalisation de vidéos étant donné qu’il a fait partie de la grande team ayant réalisé la série télévisée Heroes). Cette vidéo parodie Le Seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien pour nous présenter la bibliothèque de l’université. Bien faite, et très sympathique. Gare à vous si The Book of Power tombe entre vos mains et sa date de prêt dépassée !

Bonus

Une petite dernière ? Si vous connaissez le film Ghostbuster, vous vous souvenez sûrement de cette scène où nos chasseurs de fantômes préférés partent en chasse d’un spectre-bibliothécaire à la bibliothèque municipale de New York. Et bien une équipe d’improvisateurs se sont mis en tête de reproduire cette scène pour de vrai, devant un parterre d’utilisateurs ahuris (et amusés!) 🙂


Alors, vous pensez encore que les bibliothèques sont des lieux pétris d’ennui ?