Les soeurs Hiver, Jolan C. Bertrand

Quatrième de couverture Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige. Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sontLire la suite « Les soeurs Hiver, Jolan C. Bertrand »

L’ours et le rossignol, Katherine Arden

Quatrième de couverture Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet,Lire la suite « L’ours et le rossignol, Katherine Arden »

Érèbe, Rozenn Illiano

Quatrième de couverture Paris, 1888. Jeune fille de bonne famille, avide de liberté, Lisbeth se sent piégée dans une vie dont elle ne veut pas. Sa mère est morte quand elle était enfant, son père est froid et autoritaire, une étrange malédiction accable sa famille depuis toujours… Alors que l’automne s’installe, des songes enchanteurs troublentLire la suite « Érèbe, Rozenn Illiano »

Là où réside l’hiver, Laetitia Arnould

Quatrième de couverture À l’approche de ses dix-sept ans, Edda Nightingale est une jeune fille solitaire et hypersensible. Orpheline, elle vit avec sa belle-mère et la fille de cette dernière. Même mise à l’écart, elle veille chaque jour sur le manoir de son enfance et les bois de Moonland. Garant des glaciers, Jack Frost estLire la suite « Là où réside l’hiver, Laetitia Arnould »

De pierre et d’os, Bérengère Cournut

Quatrième de couverture Une nuit, la banquise se fracture et sépare une jeune femme de sa famille. Uqsuralik se retrouve livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Si elle veut survivre, elle doit avancer à la rencontre d’autres êtres vivants. Commence alors, dans des conditions extrêmes, une errance au sein deLire la suite « De pierre et d’os, Bérengère Cournut »