Hors Caste, Marge Nantel

Quatrième de couverture Suèhl est tellement dépourvu de magie qu’il n’appartient à aucune caste à Hemurn, où seul le Don confère une situation sociale. Repoussé, délaissé, il ne s’attend pas à attirer l’attention de cet étranger à la puissance hors norme. Pourtant, la complicité entre eux est immédiate. Et quand un drame fait vaciller lesLire la suite « Hors Caste, Marge Nantel »

Sous les ailes du Dieu Corbeau, Sara Pintado

Quatrième de couverture Alors que le Grand Roi de Chaljuse dépérit, la lutte pour la succession se prépare. Jenarp, son fils cadet, se doit de réussir l’Épreuve des Crocs pour devenir adulte et espérer prétendre au trône. Ijpurna, garçon fragile et grand amour de Jenarp, aborde l’Épreuve avec beaucoup plus de réticence. Les Mages duLire la suite « Sous les ailes du Dieu Corbeau, Sara Pintado »

Au coeur de la science-fiction, Gillian Brousse

Au cours de précédents Points Plumes, je vous avais dit que je travaillais sur un projet secret, tout en précisant qu’il ne s’agissait pas d’un roman. Ce projet secret, le voici ! 🙂 Il s’agit d’un gros essai sur la science-fiction, écrit par Gillian Brousse – par ailleurs auteur lui-même d’un roman de science-fiction, SpleenLire la suite « Au coeur de la science-fiction, Gillian Brousse »

Pic de Sel, Marion B.

Quatrième de couverture « Que nous est-il arrivé ? Je ne sens plus l’odeur de la mer. Le temps se fige. La nuit me caresse d’angoisse, et je me pétrifie d’effroi à l’idée de la voir dans le noir… Le village de Pic de Sel est maudit ; le mal de la Corbelle s’insinue dans mesLire la suite « Pic de Sel, Marion B. »

Vert-de-Lierre, Louise Le Bars

Quatrième de couverture Olivier Moreau, écrivain délaissé par la Muse, retourne dans le village de sa Grand-Mère, récemment décédée, pour mettre de l’ordre dans ses affaires comme dans son esprit. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, cet antique vampire végétalLire la suite « Vert-de-Lierre, Louise Le Bars »