Rat de bibliothèque, Charles-Etienne Ferland

Quatrième de couverture

Qui ne connaît pas les grands classiques de la littérature tels « Le conte de montres et cristaux », « Les mises érables » et « L’étroit mousquetaire » ? Suivez l’éducation littéraire d’un jeune homme par un rat de bibliothèque qui n’a pas la langue dans sa poche lorsqu’il est question de recommander un peu de lecture.

Mon avis

Vous me connaissez, en bonne rate de bibliothèque, je ne pouvais pas résister à une nouvelle avec un titre et une couverture pareils ! ^^

Rat de bibliothèque est une courte nouvelle qui se lit en une bouchée, idéale donc, si vous n’avez qu’un peu de temps devant vous et l’envie de lire malgré tout. D’ailleurs ça tombe bien : les livres sont justement le propos de ce sympathique petit texte !

Jérémy déteste lire. Il est cependant forcé de décrocher de son jeu vidéo pour aller à la bibliothèque. Bougon, ne sachant que choisir pour satisfaire son non-goût de la lecture, le voilà qui chute sur le parquet fraîchement nettoyé. Un rat se porte à son secours et lui propose de l’aider à trouver LA lecture qui lui plaira. Il lui propose ainsi des classiques comme L’étroit mousquetaire ou La plaine nette des saints jeux. Le rat n’hésite pas d’ailleurs à délivrer un bref résumé de ces oeuvres.

Vous l’aurez deviné, tous ces titres sont des jeux de mots autour de grands classiques bien connus. Les résumés donnés par le rat sont aussi des délices de détournement. Les découvrir prête à sourire, tant c’est bien trouvé.

Une liste, à la fin du récit, donne le titre des véritables oeuvres classiques qui se cachent derrière tous ces détournements, ce qui permettra aux lecteurs ne possédant pas ces connaissances de ne pas se sentir exclus des jeux de mots qui parsèment le récit.

Et qui sait, cela donnera peut-être envie à certains récalcitrants, tout comme à Jérémy, de se lancer dans la lecture de quelques classiques ?

Éditions Alter Real, 6 pages, 2018

Publicités

Parution de Tyger, Tyger


Nous sommes le 4 janvier et c’est aujourd’hui que sort dans toutes les bonnes librairies numériques ma nouvelle Tyger, Tyger ! 🙂

L’histoire nous entraîne dans les pas de Camille, une étudiante passionnée par les tigres et qui se rend en Inde pour les observer dans leur milieu naturel. Un voyage qui va la changer à tout jamais.

Inscrit dans le genre de la fantasy urbaine, ce texte m’a été inspiré par le poème éponyme de William Blake (mon poème favori, merci au dessin animé Batman de me l’avoir fait connaître !) et par une légende issue de la mythologie hindoue. Ainsi, bien sûr, que par mon intérêt pour le tigre, un animal qui me fascine depuis longtemps – et ce n’est pas le seul ! – et qui tient une place centrale dans l’histoire. Je n’en dis pas plus pour vous laisser découvrir Tyger, Tyger tout à votre aise.

C’est Cover My (E)Book qui illustre la couverture et je l’en remercie car elle a bien su capter l’essence du texte.

J’espère que cette nouvelle vous plaira et n’hésitez pas à partager votre avis après lecture ! 🙂

Tyger, Tyger, éditions Alter Real, janvier 2019, 1,99 euro (support numérique uniquement, commander)

Quatrième de couverture

Depuis toujours, Camille rêve d’observer des tigres dans leur milieu naturel. Elle parvient enfin à réunir l’argent nécessaire à un voyage en Inde et se rend dans une réserve pour réaliser son rêve. Sa rencontre avec les tigres, en ces terres imprégnées de légendes, la changera à tout jamais…

Critiques de « Tyger, Tyger »

C’est vraiment une nouvelle fort sympathique qui nous fait juste regretter le fait qu’elle soit courte en longueur. Je me suis plongée dedans et je n’ai relevé la tête qu’à la fin. Je recommande cette lecture à tout ceux qui veulent passer un bon moment de lecture. Une bien belle découverte!!!!

Du fait du format court proposé, l’histoire se lit très vite […] cette nouvelle pourrait servir de préambule à un roman plus étoffé, dans lequel seraient expliqués les origines du tigre présenté et de la déesse. L’écriture est assez fluide, même si j’avoue avoir été frustrée de ne pas en savoir plus sur certains points. Néanmoins, cela se laisse lire sans prise de tête.

Tyger, Tyger en pré-commande !

Les pré-commandes de ma nouvelle Tyger, Tyger sont désormais ouvertes sur toutes les libraires numériques ! 🙂

Éditée par Alter Real, une maison d’édition dont la ligne éditoriale est consacrée aux animaux, Tyger, Tyger est une nouvelle dans laquelle on suit Camille, une jeune femme passionnée par les tigres. Lorsqu’elle se rend en Inde pour y réaliser son rêve d’en observer dans leur habitat naturel, elle ne se doute pas encore que sa vie va basculer, en ces terres imprégnées de légendes…

Appartenant au genre de la fantasy urbaine, ce texte m’a été inspiré par le poème éponyme de William Blake et par une légende issue de la mythologie hindoue. J’espère qu’il vous plaira !

La nouvelle sera disponible exclusivement au format numériqueà partir du 2 janvier 2019 mais vous pouvez d’ores et déjà l’acquérir en pré-commande pour 1€99 🙂

À paraître : Tyger, Tyger

Voilà une bonne nouvelle que j’étais impatiente de partager avec vous : la parution prochaine d’une de mes nouvelles, au format numérique, aux éditions Alter Real ! 🙂

Les éditions Alter Real ont pour ligne éditoriale la présence d’animaux, au premier ou au second plan. Vous ne serez donc pas étonné d’apprendre que Tyger, Tyger tourne autour des tigres, ces fiers félins qui sont malheureusement en voie de disparition.

Tyger, Tyger, c’est une nouvelle autour des tigres mais pas seulement. L’histoire est inspirée de la mythologie hindoue et vous entraînera sur les pas de Camille, une amoureuse des tigres, lors de son voyage en Inde, terre pétrie de légendes…

Le texte paraîtra au format numérique uniquement le 2 janvier 2019, sous une splendide couverture de Cover My Ebook.

D’ici là, je publierai un article plus détaillé afin de vous donner d’autres infos ! 😉

Parution au Labo des éditions Walrus

Depuis hier, les éditions Walrus ont publié leur nouvelle fournée de nouvelles pour le Labo. Un de mes textes y figure ! 🙂

Petite remise en contexte : les éditions Walrus ont lancé cette année leur Labo, un espace où la maison d’édition propose des textes courts inédits, signés par de jeunes plumes prometteuses (ce n’est pas moi qui me jette des fleurs, c’est l’éditeur qui le dit dans sa présentation du Labo ;)). Les textes sont tous retravaillés et corrigés avec l’éditeur, les auteurs reçoivent une rémunération forfaitaire, puis les nouvelles sont mise en ligne gratuitement. Aux lecteurs, ensuite, de donner un petit coup de pouce financier (ou non) en échange des bons moments de lecture. Pour ce faire, il faut passer par Tipee.

C’est une chouette initiative de la part de cette maison que de donner ainsi un espace aux jeunes auteurs, c’est pourquoi je vous encourage, d’une part, à lire leurs créations, d’autre part, à soutenir cette initiative via Tipee 😉

Quid de ma nouvelle ? Crabes figure parmi la dernière fournée de textes publiés en ligne. C’est un texte fantastique autour du deuil et de l’enfance, de la mer et, bien sûr, des crabes. Je vous laisse la découvrir, ainsi que les productions de mes camarades, sur la page du Labo ! 🙂

Critiques de Crabes

 

L’avis du blog Des Livres et les mots :

Probablement une des nouvelles qui m’a le plus marquée. Un enfant qui doit faire son deuil, un crabe géant, et une mère qui ne voit que sa propre tristesse.