Publié dans Pêle-mêle

[TAG] Blogger Recognition Award

vu_sur_fb_limaginauteJ’ai été taguée par Albédo et je l’en remercie – d’ailleurs, je la remercie aussi pour sa patience, car j’ai mis quelque temps à répondre à ce Tag ! ^^ » Le principe de ce Blogger Recognition Award ? Rédiger un post rappelant la brève histoire de son blog, donner un ou deux conseils aux blogueurs puis nommer 15 autres blogs.

Racontons-donc l’histoire des Histoires de Lullaby…

Le blog est né de différentes envies. Il y avait celle de partager mes écrits et de mettre en lumière mes parutions. Une façon de rassembler, sur un même site, mon actualité autour de l’écriture, qu’il s’agisse de publications ou tout simplement de faire des bilans, des points sur mes avancées, voire même de partager mes ressentis après des challenges tels que le NaNoWriMo ou les 24h de la nouvelle. S’y ajoutait une autre envie, celle de partager la passion qui a donné lieu à ma profession à savoir la passion du livre. Plus que parler simplement de mes lectures, je voulais parler des bibliothèques, de leur image, ainsi que de ceux qui les fréquentent comme ceux qui y travaillent. Enfin, je voulais partager mes avis de lecture, lorsque ceux-ci ne pouvaient rentrer ni dans les critères des chroniques pour Fées Divers (webzine sur la féerie, les contes et légendes) ou La Lune Mauve (webzine à la thématique clair-obscure). Lorsque ces deux webzines ont fermé leurs portes, j’ai donc élargi mes articles de blog aux coups de coeur musicaux et cinématographiques pour compenser leur absence.

Au fond, ce blog est né d’une envie de partager mes différentes passions – l’écriture, la lecture, les bibliothèques, les oeuvres qui me font vibrer, et, dans une moindre mesure, les jeux, même si ces derniers prennent un peu plus de place désormais (et pour cause, j’aime jouer aussi !). Ce qui explique le pluriel des « Histoires » du titre, ainsi que le sous-titre, « Lire ou écrire, il n’y a pas à choisir » car entre les deux, impossible de trancher ! 🙂

Quant à Lullaby, c’est tout bonnement mon pseudo, qui remonte à mes premiers pas dans un forum, sur le Net. Je l’ai gardé et comme, sur mon blog, je partage autant mes histoires que celles des autres, ça me semblait approprié de l’introduire dans le titre du blog.

Nouveaux blogueurs, quelques conseils :

  • Soyez vous-même : c’est que qui fera toute l’identité de votre blog, même si la thématique est déjà reprise de nombreuses fois (les blogs de lecture sont légion, mais ce qui fait qu’on a des affinités avec les uns ou les autres sera le feeling que l’on a vis-à-vis de la personnalité de son propriétaire ;))
  • Soignez votre ligne éditoriale : de quoi voulez-vous parler sur votre blog ? Si vous souhaitez, de temps en temps, aborder des thèmes « hors-sujets », comment les intégrer ? Autant de questions qu’il faut avoir en tête au moment de concevoir son blog. Un blog à la thématique bien identifiée est, je trouve, plus agréable à suivre qu’un blog « fourre-tout » (sauf si votre ligne éditoriale est le fourre-tout, auquel cas on le sait d’emblée et ça ne pose pas de problème :))
  • Ne vous forcez pas : parfois, on n’a tout simplement pas le temps/l’envie/la motivation. Inutile, dans ces cas-là, de se forcer à publier un billet pour que le blog reste actif. À moins d’être blogueur professionnel – auquel cas, le blog étant un gagne-pain, le fait de poster régulièrement est donc une obligation – si vous bloguez pour le plaisir, il ne sert à rien de se forcer. Parfois, pour des raisons diverses et variées, on ne pourra pas poster de billets aussi régulièrement qu’on le voudrait. Ce n’est pas grave : vos abonnés seront toujours là à votre retour. Votre blog doit rester un loisir qui vous fait plaisir, non une autre source de pression.

Les nominés

Quinze, ça fait beaucoup, alors je vais nommer cinq personnes seulement. Ces cinq personnes sont donc invitées à répondre, à leur tour, à ce tag 🙂 (à moins que ce ne soit déjà fait, désolée par avance si vous avez déjà été nominés ! )

Publié dans Pêle-mêle

[TAG] Ma bibliothèque de rêve

J’ai été taguée par Lutin82 et, si cela ne me dérange jamais d’être taguée, je dois dire que ce tag-là m’a particulièrement ravie ! En même temps, en bon rat de bibliothèque, avoir l’opportunité de décrire la bibliothèque de mes rêves est toujours une joie 🙂

1. Avant d’avoir une bibliothèque, il faut avoir une maison (ou un appartement) où la mettre. Où serait la maison/l’appartement de tes rêves?

La maison de mes rêves se situerait en pleine nature canadienne, pour pouvoir jouir des vastes espaces forestiers et montagneux quand je ne suis pas au chaud, à regarder la neige tomber, avec un bon livre (évidemment !).

Un peu dans ce goût-là (Source)
Un peu dans ce goût-là (Source)

2. Maintenant que tu as la maison, où est la bibliothèque?

Elle occupe une vaste – très vaste – pièce qui lui est exclusivement dédiée.

3. Quel type d’étagères utiliserais-tu?

Classique, c’est-à-dire en bois. Mais du bois dans lequel s’inclurait harmonieusement des plantes.

4. Cite trois meubles que tu voudrais absolument voir dans cette bibliothèque (en dehors des étagères bien sûr).

Un canapé, pour pouvoir se caler confortablement ; une petite table basse pour poser son mug de thé ; un escabeau pour atteindre les plus hautes étagères.

5. Quel serait ton système de rangement idéal, si tu n’avais pas à te préoccuper de la pénibilité?

Hum. J’hésite… Mon côté « bibliothécaire » dirait par ordre alphabétique d’auteur, tout bêtement. Mais j’aime aussi rassembler les collections (question d’esthétique) ou les formats (idem). Cela dit, le côté alphabétique reste le plus pratique pour retrouver un bouquin, donc j’opterai pour celui-là ! 🙂

6. Quels sont tes indispensables pour égayer tes étagères?

Des petits bibelots – du style hérisson en livre recyclé, par exemple, des papertoys, des Legos, etc.

7. Si ton budget était illimité, quel livre de luxe ajouterais-tu à tes étagères?

Wonderland Book de Kirsty Mitchell. J’adore l’univers féerique qu’a créé cette photographe, mi-inquiétant mi-merveilleux, ainsi que l’émotion qui s’en dégage en filigrane (au départ, l’artiste s’est lancée dans cette vaste série pour faire le deuil de sa mère, qui lui lisait des contes). Kirsty Mitchell a rassemblé son magnifique travail dans un livre dont la reliure est de toute beauté mais le prix, même pour l’édition standard, est hors de portée de ma bourse.

Reliure de Wonderland Book de Kirsty Mitchell
Reliure de Wonderland Book de Kirsty Mitchell

8. Quel serait LE fauteuil de lecture que tu voudrais absolument avoir ?

Celui-là, pour pouvoir choisir entre lire assise ou allongée, avec toujours une vue sur la nature environnante.

Source
Source

9. Qui est autorisé à rentrer dans ton antre?

Mon homme – qui aime lire, lui aussi, et contribue à remplir les étagères – ainsi que la famille et les amis, surtout ceux qui sont lecteurs ! ^^

10. Pour finir, lâche toi, décrit en un paragraphe (ou plusieurs si tu es inspiré) la bibliothèque de tes rêves.

C’est une vaste pièce, tapissée de hautes étagères en bois dans lesquelles, ici et là, poussent des plantes. Le feuillage verdoyant ne masque cependant que peu les nombreux ouvrages, de toutes tailles et couleurs, qui garnissent ces étagères. Le plafond laisse passer la lumière, offrant une vue sans pareille sur le ciel. Des fenêtres donnent à contempler le paysage. Sous l’une d’elles se trouve un coin douillet pour lire, au côté duquel se tient sagement une table basse surmontée d’une tasse emplie d’un thé fumant. Un ou deux fauteuils parsèment la pièce, aux côtés desquels se tiennent en équilibre des piles de livres.

Je ne tague personne mais nul doute que les amoureux de belles bibliothèques répondront à ce tag ! 😉 Si tel est le cas, n’hésitez pas à me transmettre un lien vers votre article ! 🙂

Publié dans Pêle-mêle

[Tag] Mon blog en musique

J’ai trouvé le principe de ce tag sur le blog de Blanche, l’ayant trouvé très sympa, je le pique ! ^^ Il s’agit de lier une chanson à chaque lettre du nom du blog et comme le nom de mon blog est long, voilà une sélection idoine. J’aurai pu vous mettre des chansons qui m’ont inspirée ou qui me servent de bande originale lorsque j’écris mais rien que pour la lettre B, j’en avais deux alors j’ai préféré faire un pêle-mêle, entre chansons inspirantes, chansons qui ont une résonance plus personnelle et chansons qui parlent à mon coeur de geek 🙂

Bonne écoute !

L comme « London Calling » de The Clash

Commençons avec un classique du rock ! Je l’ai découvert lorsque je suis allée voir le film Billy Elliott car la chanson figure dans la B.O. – on l’entend résonner lorsque le frère aîné de Billy, mineur en grève, tente d’échapper aux CRS venus briser le piquet de grève. À l’époque, j’avais adoré autant le film que sa B.O., que j’écoutais en boucle. À présent, j’ai surtout gardé en tête London Calling (en même temps, comment oublier un morceau pareil ?).

E comme « El Condor Pasa (If I could) » de Simon & Garfunkel

Un autre classique, mais cette fois on se rapproche plus du folk. J’ai d’abord connu la version originelle, péruvienne, durant mes cours de musique lorsque j’étais gamine. Bien plus tard, je suis tombée sous le charme de The Sound of Silence, puis de l’oeuvre de Simon & Garfunkel. J’avoue préférer cette version de El Condor Pasa à la version traditionnelle.

S comme « Seven Devils » de Florence + The Machine

La première fois que j’ai entendu ce morceau (et, au passage, que j’ai découvert le groupe), c’est lors de la parution du trailer de la saison 2 de Game Of Thrones. Si, depuis, j’ai décroché de la série (qui m’a perdue quelque part durant la saison 4 – ou 5, je ne sais plus), j’ai en revanche gardé un gros coup de coeur pour cette chanson. Déjà que l’album dont elle est issue est un petit bijou, ce titre-là résonne toujours particulièrement quand je l’écoute, avec ce piano ensorcelant et la voix si envoûtante de Florence Welch. Et je pense qu’il ira à ravir à l’un de mes écrits à venir 😉

H comme « Heaven or Las Vegas » de Cocteau Twins

J’aime l’ambiance qui ressort des chansons de Cocteau Twins. J’aime leurs titres poétiques, la voix de fée de Elizabeth Fraser, les guitares réverbérées, l’atmosphère rêveuse qui englobe leur oeuvre… Cocteau Twins, c’est mon cocon musical ! 🙂

I comme « I’m afraid of Americans » de David Bowie

Quand David Bowie s’associe à Trent Reznor sur une chanson... Je crois qu’il n’est pas besoin de préciser davantage ! David Bowie – qui nous a hélas quitté en ce début d’année – est un poids lourd de la musique et Trent Reznor (NIN, How To Destroy Angels) fait partie de mes figures de proue musicales. Autant dire que j’aime particulièrement cette collaboration où leurs pattes respectives sont reconnaissables tout en se complétant à merveille.

S comme « Suurin » de L.E.A.F.

Tiré d’un ancien rite finlandais dont le but était d’acquérir puissance et forme animale, Suurin fait partie de mes morceaux préférés en matière de pagan folk. Outre son terreau d’inspiration qui me parle beaucoup (la métamorphose animale !), c’est aussi la force qu’elle contient qui lui donne cette position dans mon top 10 des musiques de ce genre 🙂

T comme « The Hand That Feed » de Nine Inch Nails

Je parlais plus haut de Trent Reznor comme étant l’une de mes figures de proue musicales. Il est le fondateur, chanteur, compositeur mais aussi principal producteur du groupe Nine Inch Nails – on peut même dire, d’ailleurs, que Trent Reznor est Nine Inch Nails ! The Hand That Feed est l’un des titres que je préfère de ce groupe et, d’ailleurs, il fera partie de ma bande-son lors de l’écriture de l’un de mes futurs romans 😉

O comme « Omnes qui descendunt » de Rosa Crvx

Rosa Crvx est un groupe français de dark folk dont les paroles s’inspirent de textes liturgiques ou ésotériques. Leur musique, plutôt martiale, est un support sonore idéal lorsque j’écris des histoires se déroulant à une époque sombre et dans un univers de type médiéval ou antique. Sans parler de leurs performances artistiques (comme la Danse de la Terre, visible dans le clip), qui concourent à renforcer l’identité de ce groupe peut-être très discret mais tellement unique en son genre.

I comme « In Power We Entrust the Love Advocated » de Dead Can Dance

Dead Can Dance est un groupe difficilement classable. Je l’ai découvert tout d’abord par le biais d’un roman, La Mort peut danser de Jean-Marc Ligny qui lui rend directement hommage. La musique a achevé de m’ensorceler et, depuis, ils font partie de mes groupes favoris. Les deux membres principaux – Brendan Perry et Lisa Gerrard – ont aussi effectué un travail solo très apprécié et plusieurs de leurs titres (ensemble ou en solo) figurent parmi mes terreaux d’inspiration.

R comme « Runs in the Family » de Amanda Palmer

On ne peut pas dire que Amanda Palmer soit une artiste conventionnelle. Membre du groupe The Dresden Dolls, c’est surtout sa carrière solo que je suis avec attention. Entre son grain de folie assumé, des chansons sincères, aux paroles fortes et qui n’ont pas peur des sujets les plus tabous, les mélodies enlevées mais, pourtant, touchantes, Amanda Palmer m’a accompagnée tout du long de ma rédaction du tome 1 de Bibliomancienne et m’accompagnera encore au fil de mes corrections  🙂

E comme « En la mar » de Cécile Corbel

J’ai découvert cette harpiste presque à ses débuts – je ne me souviens plus si c’était grâce à la bibliothèque, un jour que je fouillais côté Musique celte, ou grâce au label Prikosnovénie. Entre le son gracieux de la harpe et la voix de Cécile Corbel, les thèmes pleins de légendes et d’embruns, j’ai rapidement été conquise ! 🙂 Depuis, l’artiste a fait son chemin et a même composé la B.O. d’un film des studios Ghibli.

S comme « Somewhere I Belong » de Linkin Park

Musique de mes années estudiantines, musique qui m’accompagna aussi à une époque où ça n’allait pas fort, je continue d’écouter de temps à autre Linkin Park, avec plaisir et moins pour la catharsis cette fois. Certains de leurs titres figureront même dans la bande-son de futurs projets.

D comme « Dusk till Dawn » de Ladyhawke

Ladyhawke a l’art et la manière de poser des mélodies pétillantes sur des textes qui évoquent pourtant des sujets qui le sont moins. Et c’est pour ça que je l’adore ! 🙂 Mon côté « petite âme sensible » aime bien ce titre pour son évocation des angoisses nocturnes et ce clip qui dédramatise complètement les monstres classiques des films d’horreur ! ^^

E comme de « Esperit de Recerca » de Trobar de Morte

Groupe espagnol de musique médiévale et dark wave, Trobar de Morte offre de beaux morceaux qui revisitent des légendes et s’ancre dans le terreau folklorique européen. Les chansons arborent parfois des mélodies épiques, emportant l’auditeur à la suite de guerriers ou de figures fantastiques. Que je n’entende goutte à l’espagnol (ou plutôt au catalan) ne m’empêche pas d’apprécier grandement cette chanson ! 🙂

L comme « Lupercalia » de Faun

On reste dans la musique médiévale mais cette fois on y ajoute aussi du pagan folk avec ce titre de Faun – qui, depuis, a malheureusement cédé aux sirènes d’une major et y a perdu ce qui faisait sa richesse musicale. Comme son titre l’indique, cette chanson s’inspire des lupercales, ces fêtes romaines qui étaient tant des fêtes de purification que de fertilité. Jusqu’à ce que l’Église, qui voyait d’un mauvais oeil ces fêtes païennes, ne la transforme en fête des amoureux (la fameuse Saint Valentin). Le texte est donc d’Ovide et, bien évidemment, en latin !

U comme « Unstoppable » de Sia

On ne peut pas dire qu’en général Sia chante la joie de vivre, mais ce titre, à la première écoute, m’avait interpellée par ce refrain aux paroles puissantes. Depuis, quand j’ai besoin d’un bon morceau pour me booster, c’est lui que j’écoute !

L comme « Local Girl » de Neko Case

Le hasard fait bien les choses, puisque c’est un hasard total qui me mit dans les mains un album de Neko Case. J’ignorais qu’il existait une forme de country alternative, eh bien si, et c’est dans cette voie musicale qu’évolue Neko Case dont la voix m’a complètement conquise (Nearly Midnight, Honolulu, chanté presque a capella, en est une brillante démonstration et me remue encore à chaque écoute).

L comme « Land of All » de Woodkid

Titre le plus récent de ce tag, Land of All est la chanson qui illustre le film Desierto. C’était la première fois que j’entendais un morceau de Woodkid, et depuis je suis allé jeter une oreille attentive à son album The Golden Age (très bonne galette !). Land of All reste cependant la chanson qui me parle le plus et qui m’évoque l’un de mes personnages pour l’un de mes futurs romans (de fait, elle fera partie de ma bande-son lorsque je m’attaquerai à l’écriture de ce projet ! ;))

A comme « All Along The Watchtower » de Bear McCreary

J’ai découvert cette reprise du titre de Bob Dylan lors de mon premier visionnage de la série Battlestar Galactica (version 2004). Elle s’est aussitôt incrustée dans ma tête et, depuis, je la réécoute régulièrement. J’aime d’autant plus cette version qu’elle est annoncée au fil de la saison 3 – les notes préliminaires du morceau qui résonnent, des répliques étranges dans la bouche de personnages – et la série comme la musique montent ainsi crescendo jusqu’au double épisode final de la saison. Comme il est difficile de trouver une vidéo illustrant tant la série que cette chanson sans spoiler, j’ai choisi celle-ci, qui ne représente que les combats spatiaux – mais si vous pensez que Battlestar Galactica se résume à une guerre dans l’espace, vous vous fourrez le doigt dans l’œil car c’est une série de science-fiction riche, sombre et dont les thèmes abordés résonnent avec notre monde d’aujourd’hui.

B comme « Bring Firefly Back » de Geekiarchy

Parodie d’un titre de Cher Lloyd (ne me demandez pas qui c’est, je n’en ai aucune idée) mais quelle parodie ! Elle résume parfaitement mon sentiment et celui de milliers de browncoats à travers le monde quant à cette excellente série qu’est Firefly, injustement stoppée en plein envol. Comme je lui ai déjà consacré un billet, je vais éviter de recommencer ici (mais ce n’est pas l’envie qui me manque ;)). Firefly est une série chère à mon coeur et ce morceau m’a tout de suite conquise, rien qu’à cause de ça. Il reflète à quel point les fans restent proches de cette série. Les reboots et autres retours d’anciennes séries étant à la mode, Joss Whedon libre de tout projet ciné ou télé, les acteurs toujours partant pour reprendre leurs rôles, qu’attend donc cette gorram FOX (ou une autre chaîne) to bring Firefly back ?

Y comme « Yellow Light » de Of Monsters and Men

Pour cette dernière lettre, voici une chanson à la mélodie lumineuse même si, comme nombre de titres d’Of Monsters and Men, la lumière y éclaire en fait beaucoup d’ombres ! Je vous ai déjà parlé de l’album dont est issu Yellow Light, aussi ne m’étendrai-je pas trop si ce n’est pour dire que ce titre comme la vidéo me rappellent les contes traditionnels, ceux qui comportaient tant de symboles et de significations cachées et qui mêlaient le merveilleux à la violence – de fait, ils n’étaient définitivement pas des histoires pour enfants ! Le titre m’évoque aussi les abysses et les prédateurs qui y attirent d’innocentes proies avec leur leurre lumineux, et bien d’autres histoires encore…

Voilà, merci à vous si vous avez lu cet article jusqu’au bout ! 🙂 J’espère que vous y avez fait de belles découvertes musicales ou que certains titres vous ont parlé. N’hésitez pas à reprendre le principe sur vos propres blogs si ça vous plaît et à le signaler en commentaires. 🙂

Publié dans Pêle-mêle

[Tag] Book Fangirling Award 2

Encore un tag ? me direz-vous. Oui mais cette fois, c’est Blanche qui m’a tagguée ! 🙂 Je me plie donc avec plaisir au jeu des questions/réponses :

  • Quel livre as-tu acquis plus ou moins par dépit, mais finalement adoré?

En général, j’acquiers mes livres parce qu’il y a un « quelque chose » qui me parle (la couv’, le résumé, l’auteur…). L’une des exceptions fut Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig, que j’ai acquis durant ma dernière année de lycée parce qu’il était au programme des livres étudiés. Et ce court récit m’a passionnée ! Il est très fort, émotionnellement parlant, et ancré dans une réalité historique marquante. De plus, mon professeur de lettres a su (pour ce livre comme pour d’autres) rendre vraiment intéressante toute l’étude de cet ouvrage.

  • Tu es devant ta PAL. Y a-t-il plusieurs livres entre lesquels tu hésites? Si oui, lesquels?

Oui, il y a plusieurs livres entre lesquels j’hésite… beaucoup, même, puisque ma PAL est toujours aussi monstrueuse ^^ ». Pour ma prochaine lecture, je ne sais pas encore si je vais me lancer dans la trilogie Le Maître du temps de Louise Cooper ou dans un volume des Annales du Disque Monde de Terry Pratchett. Ou La saga d’Uasti de Tanith Lee, qui a déjà du passer son tour bien trop souvent.

  • Quelle est la plus jolie couverture de ta bibliothèque?

J’ai plusieurs candidates en lice… ça va être dur de choisir ! ^^ » Mais s’il faut trancher, ce sera celle d’un beau livre : Brian Froud’s World of Faery !

brian_froud_worldoffaerie_cover

  • Rituel lecture: quels sont l’objet indispensable et la boisson qui accompagnent tes séances de lecture?

Côté objet : un bon coussin pour se caler confortablement ! 🙂 Côté boisson : du thé bien chaud en hiver, un smoothie bien frais en été 😉

  • Maintenant que nous sommes entre femmes, nous pouvons dire que les préjugés quant à ce que nous devons ou non lire, ça nous gonfle un brin… Alors, y a-t-il des lectures dites « de mecs » que vous appréciez dans vos livres?

J’avoue que, quand un livre me branche, je ne me pose jamais la question de savoir si c’est plutôt une lecture « de mecs » ou « de filles » ! ^^ » Du coup j’aurais bien du mal à répondre à cette question… cependant j’ai souvenir qu’étudiante, un garçon de ma promotion s’était étonné que je sois fan à ce point du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien alors que j’étais une fille (on parlait autant du livre que de l’adaptation de Peter Jackson, Les Deux Tours venant de sortir au cinéma). Donc je citerai juste ce livre – même si, à mes yeux, ce n’est pas une lecture « pour mecs » 😉

eowyn_lotr

Je ne nomme personne mais si vous voulez répondre à mes questions, elles sont listées ici 🙂

Publié dans Pêle-mêle

[Tag] Book Fangirling Award

Source
Source

J’ai trouvé ce tag chez Ma lecturothèque et, trouvant l’idée bien sympathique, je le lui pique ! :p

Le principe ? On répond aux questions de la personne qui nous a nominé(e) (bon,là je n’ai pas été nominée mais je pique sur l’article) ; nominer à notre tour entre 5 et 10 blogueurs puis poser 5 questions à ces blogueurs.

Les questions de Malecturothèque :

1/ Un livre (roman, BD…) que tu rêves de voir adapté au cinéma ?

Petite, je rêvais de voir une adaptation en série animée de la BD Yoko Tsuno. Maintenant, si j’en rêve moins fort, j’avoue que je serai tout aussi enthousiaste si un tel projet voyait le jour, ou une adaptation en live action 🙂

Avec une telle héroïne, je m'étonne qu'aucune adaptation n'ait encore eu lieu (Illustrations de Roger Leloup © Dupuis 2016)
Avec une telle héroïne, avouez qu’il y a de quoi faire une bonne série télé ! 🙂 (Illustrations de Roger Leloup © Dupuis 2016)

2/ Tu fais un voyage pour parcourir le monde. Quel(s) personnage(s) t’accompagne(nt) ?

La communauté de l’Anneau. Entre les quatre hobbits gourmands (dont deux qui mettent bien l’ambiance ! ^^), les connaissances en matière de « survie en pleine nature » de Grand-Pas, les bougonneries de Gimli, la vision de chat de Legolas, la sagesse de Gandalf et la traîtrise de Boromir pour pimenter un peu le tout, je pense qu’il y aurait de quoi faire un voyage du tonnerre ! 🙂 (et puis ils voient de sacrés paysages, dans l’adaptation de Peter Jackson, ça fait rêver… enfin, je ne parle pas du Mordor, qui fait beaucoup moins rêver ^^ »)

En plus, ça manque un peu de présence féminine, cette communauté - eh oui !
En plus, ça manque un peu de présence féminine, cette communauté – eh oui !

3/ As-tu des produits dérivés d’un roman ? Si oui, quels goodies, et de quel roman ? (exemple : la carte du Maraudeur de Harry Potter)

Le jeu de société coopératif Le Seigneur des anneaux 🙂

4/ Prends-tu des notes sur tes lectures ?

Pas vraiment, mais quand une phrase ou un paragraphe me marquent, je les note.

5/ As-tu une citation préférée ? Si oui, laquelle ? Et de quel livre vient-elle ?

Il y en a plusieurs que j’apprécie beaucoup, mais s’il faut en choisir une, voilà la dernière en date :

LES HOMMES ONT BESOIN D’IMAGINAIRE POUR ETRE HUMAINS.

Une belle réflexion de la Mort, tirée du Père Porcher de sir Terry Pratchett. Tout est dit 🙂

Je ne nomme personne mais si parmi vous certains ont envie de participer, voici mes questions :

  1. As-tu un livre-doudou ? (on pourrait parler aussi de comfort-book) Si oui, lequel ?
  2. C’est l’heure du thé. Avec quels personnages fictifs (issus de livres, évidemment) le prends-tu ?
  3. Quel auteur rêves-tu de rencontrer ?
  4. Dans quel moyen de transport rencontré lors d’une lecture aimerais-tu voyager ? (d’ailleurs de quel livre vient-il ?) (j’ai conscience que cette question sonne très SFFF, désolée, mais on ne se refait pas ! ^^ » Mais ça marche aussi pour les calèches ou les taxis new-yorkais, tout est possible !)
  5. Le printemps arrive : tu lis quoi pour te mettre dans l’ambiance de la saison ?