Publié dans Lecture

Cinq pas sous terre ép. 5 : Quand tout se tait, Vanessa Terral

Cinq pas sous terre, Vanessa TerralQuatrième de couverture

Début de l’été, près de Toulouse.
Jabirah se réveille dans une cave, malade et incapable de faire un geste. Une femme ne tarde pas à la rejoindre. Elle dit s’appeler Muriel et être une engeôleuse d’esprits, une sorte de médium dont le but est de protéger l’harmonie entre les ombres et les humains. Cette illuminée propose à sa prisonnière un marché qui ressemble plutôt à un chantage : la servir, en échange de quoi elle lui rendra son suaire. Paraît-il que Jabirah est une mâchonneuse de linceul, un vampire nouveau-né dont le corps va pourrir si elle n’ingère pas régulièrement des bouts de son drap mortuaire, et cela jusqu’au dernier fil. Quant à ce que Muriel demande en retour… Bah, il s’agit de trois fois rien !
Simplement tuer un engeôleur fou qui veut réveiller le passé de la Ville rose.

Mon avis

Voilà donc le 5e et dernier épisode du feuilleton Cinq pas sous terre ! Et ce n’est pas rien que de dire que cela termine en apothéose. Jabirah en apprend beaucoup sur son état de vampire et de mâchonneuse, elle prend plus confiance en elle face à ce qui se passe et, comme toujours, use d’un humour mordant (sans mauvais jeu de mots). Quant à Muriel, elle file un mauvais coton : lutter contre Eusèbe n’est pas aussi facile…

Je n’en dirai pas plus pour éviter de spoiler (d’où la brièveté de cette chronique), mais il y a de l’action, de la révélation, du retournement de rôles, bref, un dernier épisode qui fracasse tout sur son passage. Et, il faut bien le dire, qui m’a laissée sur ma faim car j’aurai voulu en savoir plus sur cet univers évoqué par l’auteur, sur la suite des événements pour Jabirah et Muriel. Une fin tellement à la hauteur du reste qu’on aimerait que ce ne soit pas la fin, justement 🙂

À noter que l’intégralité du feuilleton paraîtra en format papier en octobre, avec une nouvelle en bonus (chouette !), toujours aux éditions du Petit Caveau.

Éditions du Petit Caveau, 2013, 22 pages.

Publicités

Un commentaire sur « Cinq pas sous terre ép. 5 : Quand tout se tait, Vanessa Terral »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s