La Captive de Dunkelstadt

C’est aujourd’hui que paraît mon tout premier roman ! 🙂 La Captive de Dunkelstadt sort en effet aux éditions Noir d’Absinthe, au sein de leur label Fleur d’Absinthe.

Cette courte romance gothique reprend certains de mes thèmes de prédilection mais je n’en dirai pas plus pour vous laisser tout le loisir de découvrir cette histoire d’amour mêlée de frissons !

La splendide couverture est signée par Émilie Léger et offre un écrin plus beau que je n’aurais pu rêver pour ce premier roman !

Quand je pense que j’en ai écris les premiers mots en 2013… mis le point final en 2014. Que de chemin parcouru depuis ! Lorsque j’ai repris le texte en début d’année, pour l’envoyer aux éditions Fleur d’Absinthe dans le cadre de leur appel à textes, j’ai pu le relire d’un oeil affuté et je voulais donner à ce roman toutes les chances. Il faut dire que, quand j’en avais lu l’intitulé, de cet AT, j’ai tout de suite pensé à ce court roman gothique qui attendait son heure.

À présent, ma romance pleine de frissons est disponible, prête à partir entre vos mains. Et j’espère que sa lecture vous plaira ! 🙂

La Captive de Dunkelstadt, éditions Noir d’Absinthe, septembre 2020, 12 euros (format papier, disponible sur commande dans toutes les librairies ainsi que sur la boutique de la maison d’édition) et 4,99 euros (format numérique, disponible sur Amazon)

Quatrième de couverture

Émile Dupontel compte terminer son tour de l’Europe en beauté avant de devenir notaire, comme on l’attend de lui. Friand de frissons comme de bonnes histoires, il jette son dévolu sur le château de Dunkelstadt, dont l’architecture, digne d’un conte de fée macabre, a enfanté moult superstitions.

Dans ces terres reculées, Émile était préparé à tout, sauf à tomber sous le charme de la belle Katarina, beauté sibylline, recluse entre les murs d’un édifice qui a tant à conter.

Secrets chuchotés et échos sinistres ont beau hanter les couloirs, Émile est déterminé à faire la lumière sur le mystère de Dunkelstadt, quitte à s’y égarer lui-même… et à perdre Katarina.

Critiques

L’avis de @le.grimoire.magique sur Instagram :

J’ai adoré le côté mystérieux des habitants du château de Dunkelstadt ainsi que la demeure hantée. Les pages s’enchainent très vite et plus les chapitres passent, plus les révélations et les mystères se dévoilent. L’histoire nous entraine jusqu’aux confins de l’imaginaire et de l’ésotérisme.

L’avis de Naomi du blog Sock my Books :

J’ai donc terminé ce livre avec un gros pincement au coeur de laisser Katarina et Émile. J’ai aimé, vécu cette histoire, j’ai littéralement vibré avec eux. Leurs aventures m’ont tenu en haleine, les secrets aussi.

L’avis de Lucie du blog Recto Verso :

En résumé, cette romance aux accents gothiques a tout pour plaire aux lecteurs qui veulent voyager aux côtés de personnages attachants… tout en frissonnant.

L’avis de Julia du blog Elo-Dit :

En bref : La Captive de Dunkelstadt, c’est un roman à l’ambiance enivrante, qui nous attrape dans ses filets, qui nous prend dans ses bras parfois angoissants, pour nous faire partager une histoire pleine d’espoir et d’une émotion palpable !

L’avis de Very Important Book :

C’est le premier roman que je lis de Magali Lefebvre, mais j’ai été marqué par la facilité de la lecture. J’ai lu ce roman très vite. Le texte était facile à lire, les pages se tournaient toutes seules. C’est une lecture que je pourrai conseiller facilement à des petits lecteurs qui cherche un roman d’ambiance.

L’avis de @aguilla01 sur Instagram :

Enfin, mystères, suspense et esprits forment un cocktail des plus captivant qui pousse à ne fermer le livre qu’une fois l’histoire terminée 😊

L’avis de Lectures évasion :

Un roman envoûtant qui nous transporte et nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne.

Une belle réussite. Bravo !

L’avis de Light and Smell :

En conclusion, les amateurs de belles plumes devraient apprécier cette histoire dont l’intérêt réside autant dans l’intrigue que dans l’ambiance gothique et l’atmosphère. Une atmosphère qui se veut de plus en plus angoissante à mesure que l’on pénètre les sombres secrets d’un château, dont il aurait peut-être été plus prudent de garder les portes fermées… Mais que vaut la prudence devant l’amour de deux jeunes personnes prêtes à défier de puissantes forces surnaturelles et malveillantes afin de pouvoir vivre leur amour en toute liberté ?

L’avis de Satine’s Books :

03 bonnes raisons de lire ce roman :

– Les décors ! J’ai adoré la manière dont l’auteure a construit le château de Dunkelstadt

– L’ambiance de ce roman. Cette romance sort des sentiers battus et ça fait terriblement plaisir !

– La plume de l’auteure que j’ai trouvée équilibrée et dynamique

L’avis du blog Les Livres enchantés

La captive de Dunklestadt regroupe tout ce que j’aime dans mes lectures : des personnages attachants, une plume envoûtante, un univers mystérieux avec de nombreux dangers, une atmosphère singulière, quelques frissons et une bonne dose d’imaginaire. C’est un livre que je vous invite à découvrir absolument !

L’avis de Rachel Gali

La Captive de Dunkelstadt ravira autant les amateurs de récits fantastiques sombres et mystérieux que les incurables romantiques !

L’avis des Mots de Mahault

Excellente découverte que je vous conseille vivement si vous aimez ce genre d’ambiance.

L’avis de Zoé prend la plume

Une pépite selon moi, ce roman. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, évidemment, cela correspond à ce que j’aime lire. Mais j’ai surtout adoré le traitement à contre-pied qui en est fait. Magali Lefebvre s’amuse avec tous les topoï des genres convoqués. La captive de Dunkelstadt est un roman à multiples facettes et qui se plaît à nous perdre dans ses méandres. Enfin, la plume de l’autrice est assez magique à mon goût. Elle réussit à créer des scènes visuelles aussi riches, détailles et visuelles dans un format aussi court, tout en menant tambour battant une intrigue aux nombreux fils. Une autrice à suivre, assurément.

L’avis de On Bookine

Petite lecture avec une ambiance assez sombre qui a été très sympathique.

L’avis de La Voix des lectrices

J’ai été très agréablement surprise par ce petit roman de moins de 200 pages ! Je ne m’attendais absolument pas à découvrir un tel univers et j’ai trouvé la tournure des événements surprenante et vraiment très intéressante.

7 commentaires sur « La Captive de Dunkelstadt »

  1. Oh, je n’avais pas vu cet article (c’était bien les vacances, cependant il me reste tout un stock d’emails, de notifications et de newsletters à trier ^^).
    FELICITATIONS pour cette publication ! Je suis très curieuse de ta romance ; te connaissant, je suppose que tu n’es pas tombée dans le poncifs et clichés du genre. 😉 Je vais voir pour me la budgetter sur octobre (c’est chouette qu’elle soit dispo en numérique ! cette maison d’édition est vraiment au top pour ça).

    1. Merci beaucoup Cécile ! ❤ Héhé il y a bien du cliché (celui de la damoiselle en détresse) mais je l'ai mis exprès pour mieux jouer avec ensuite, tu as bien deviné 😉 Et on reste dans du gothique avec l'atmosphère inquiétante et crépusculaire qui va avec 😉 Je te souhaite par avance une bonne lecture (yep, je suis très contente de faire mes premiers pas de romancière avec cette maison d'édition, elle est géniale et cette couverture! Elle est tellement belle !!!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :