Publié dans Publication

Parution dans l’anthologie numérique Nutty Wolves

L’anthologie numérique Nutty Wolves est désormais disponible ! 🙂 Éditée par les éditions Nutty Sheep, cette anthologie a pour thème les loups-garous. Un thème qui, vous le savez, me plaît beaucoup.

Vous retrouverez donc au sommaire une nouvelle signée de ma main, intitulée La belle et la bête. Aucun rapport avec le célèbre conte dans cette histoire de fantasy, bien qu’elle narre l’étrange relation qui va lier une jeune femme et un homme-loup.

Au sommaire figurent également 14 autres histoires de garou. Voici les noms des 15 auteurs de ces textes : Patrick Quélard, Patrick Boutin, Céline Thomas, Anthony Holay, Emmanuel Delporte, Yann Dambo, Mathilde Chau, Justine Suzat, Guillaume Sauvage, Fabien Rey, Magali Lefebvre, Valentine Dewer, A. R. Morency, Jean-Michel Gernier et Marc Legrand.

15 histoires de loups-garous, 15 histoires pour hurler à la pleine lune. L’anthologie – sous forme numérique – est disponible sur la boutique de l’éditeur et chez vos fournisseurs habituels pour votre liseuse.

Bonnes lectures garouesques ! 🙂

EDIT : la version papier est également disponible ! 🙂

Nutty Wolves, éditions Nutty Sheep, juin 2017, version numérique 5,99 euros (commander), version papier 17,99 euros (commander)

Quatrième de couverture

Si le mythe du loup-garou est l’un des plus classiques et tenaces de la culture populaire, ce n’est pas un hasard : ces créatures n’amusaient pas du tout nos ancêtres, qui jugèrent et brûlèrent environ 100 000 personnes pour « lycanthropie » entre 1500 et 1700.

15 auteurs vous livrent ici 15 histoires de loups-garous, du passé, du présent ou du futur, de ce monde ou d’un autre, fleurant bon le terroir, la chair fraîche et le sang qui fume. Le loup-garou peut y être un prédateur, un monstre, un fou ou une victime, mais aussi parfois une allégorie de la nature sauvage et indomptée. Son dernier rempart contre la civilisation humaine. Un écolo de la première heure, en quelque sorte !

S’il est vrai que le monstre n’est pas toujours celui qu’on croit, vous resterez toutefois libres de hurler avec les loups… À moins que vous ne préfériez libérer la bête qui sommeille en vous ?

Critiques de Nutty Wolves

À venir…

Publié dans Publication

Parution dans la revue Espace(s)

espace_s_n13Ce mois-ci paraît le n°13 de la revue Espace(s), éditée par le Centre Nationale d’Études Spatiales. La revue a pour but d’offrir un espace créatif liant littérature, arts plastiques et univers spatial. À ce titre, elle diffuse régulièrement des appels à textes pour la section littéraire.

Vous l’aurez deviné, je suis heureuse de voir mon court récit L’Étoile du soir figurer à bord de ce numéro consacré au thème Traces et résidus ! 🙂 Et d’autant plus heureuse que, petite fille, je m’étais rêvée astronaute avant d’y renoncer rapidement du fait de mon incompatibilité avec les mathématiques. Quelque part, avoir un texte publié dans la revue du CNES c’est comme si je touchais cet ancien rêve du bout des doigts.

De fait, je me suis inspirée de ce rêve tout personnel pour construire L’Étoile du soir, un texte de science-fiction qui flirte avec le post-apo.

Voici le sommaire des contributions libres :

  • Le sourire de la Mouette de Ema Dée
  • L’étoile du soir de Magali Lefebvre
  • Ariane de Marie Gallimardet
  • De vingt-cinq mille cinq cent cinquante jours à un million six cent mille kilomètres de distance de Éloïse Lièvre
  • Fritz Von Bodelswchwing de luvan
  • Expédition 92 de Gabriel Mettewie

À noter qu’il est possible de découvrir le sommaire complet, toutes rubriques confondues, ainsi que des extraits sur le site de la revue. Bonne lecture, la tête dans les étoiles ! 🙂

Espace(s), numéro 13, éditions de L’Observatoire de l’Espace – CNES, octobre 2016, 15€ (commander)

Également disponible ou commandable en librairie.

Publié dans Publication

Parution dans un projet photo-littéraire de Maria Dos Reis

les_moiresÀ l’automne dernier, Maria Dos Reis m’a contactée pour me proposer de participer à un nouveau projet photo-littéraire. Cela faisait des mois que je n’avais rien écrit et, le thème de ce projet étant les Moires, les divinités du Destin, j’y ai vu comme un signe : celui qu’il était temps de reprendre la plume ! Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que je participe aux projets de cette photographe de talent et de coeur, et c’est aussi la raison pour laquelle j’ai accepté sans hésiter ! 🙂

C’est Clotho, la Fileuse, qui m’a le plus inspiré. C’est pour elle que j’ai écrit Les fileuses, un petit texte dans lequel se trouvent, en parallèle, la Moïre et une mortelle, l’art de filer et tout ce qu’il implique, tant sur le plan symbolique que pratique (pour la tricoteuse que je suis, ce travail du fil a d’autant plus de sens !). Je me suis inspirée des photographies (superbes, comme toujours) de Maria ainsi que du travail de Claire des Bruyères (fileuse et tisserande), que je suis avec admiration, pour développer mon récit.

Je n’ai découvert les textes de mes comparses, Will Why et Alice Jane, qu’en recevant le livret imprimé par Maria comme cadeau et souvenir de ce très beau projet. Et ces textes, inspirés de Lachésis et Atropos, m’ont beaucoup touchée. Si le livret n’est donc pas en vente, vous pouvez cependant admirer les Moïres de Maria Dos Reis sur son site.

Une fois de plus, Maria nous a donc offert à la fois de magnifiques photographies avec sa vision des Moïres, et l’occasion de livrer notre vue de plume de ces Dames qui président nos destinées.

Merci encore, Maria, pour ce nouveau projet et pour nous avoir invités à y participer :-*

Les Moïres, projet photo-littéraire de Maria Dos Reis, février 2016

Publié dans Publication

Parution de l’anthologie Les Eléments III : L’eau

eau_200Comme annoncé, l’anthologie Les Éléments III : L’Eau, dirigée par Magali Duez, est parue aux éditions Griffe d’Encre le 25 mai dernier. Vous y trouverez donc mon texte Les âmes des anciens, aux côtés d’oeuvres de Tepthida Hay, Isabelle Guso, Marianne Lesage et bien d’autres plumes – neuf en tout en comptant la mienne ! 🙂

Les âmes des anciens est une nouvelle à mi-chemin entre fantastique et fantasy urbaine. Pierre, quinze ans, en est le héros. L’adolescent doit faire face à sa peur de l’eau depuis qu’il a été attaqué par un requin. Et sa vie pourrait bien changer davantage lors d’un séjour sur l’archipel des Tuamotu…

C’est un texte qui me tient particulièrement à coeur – non pas que mes autres textes me plaisent moins, bien entendu – du fait de son sujet et de la légende sur laquelle je me suis basée pour le rédiger. Je suis donc d’autant plus heureuse qu’il figure à bord de l’anthologie ! 🙂

L’anthologie sera présente sur le stand de l’éditeur aux Imaginales, ce week-end. Si vous faites partie des chanceux qui y vont, vous pourrez donc vous la procurez et profiter d’une bafouille de Magali Duez (l’anthologiste), Tepthida Hay et Andoryss Mel (auteurs figurant au sommaire).

Les Éléments III ; L’Eau, anthologie dirigée par Magali Duez, éditions Griffe d’encre, mai 2015, 15 euros (commander)

Sommaire :

  • Lacrimosa de Andoryss Mel
  • RH250 de Alix Le Guinec
  • Mare a mare de Livia Galeazzi
  • Fleur d’eau de Marie Barthelet
  • Larmes de pluie de Isabelle Guso
  • L’Hiver est ma demeure de Marianne Lesage
  • A consommer sans modération de Michel Féret
  • Mémoire d’une teigne marine de Tepthida Hay
  • Les âmes des anciens de Magali Lefebvre

Quatrième de couverture

Elle couvre 70% de la planète et compose de 55 à 75% du corps humain. Autant dire que l’eau est un élément qui a de quoi mettre la pression.

Ils ont levé la tête vers les cieux gorgés de pluie, plongé au cœur des océans, des lacs et des rivières, parcouru les banquises…

Leur eau peut être douce ou salée, abondante ou insuffisante, porteuse de vie ou de désastre…

Venez le découvrir, et dans ces pages assouvir votre soif d’imaginaire.

Critique des « Éléments III : L’Eau » :

[…] Le recueil se termine sur l’océan, les vagues et les requins, une inquiétante attraction avec « Les âmes des anciens » de Magali Lefebvre. Neuf nouvelles, neuf mondes, neuf facettes d’un élément aux formes infinies.

Des récits qui coulent de source

Magali Duez a fait un très bon travail de sélection : le lecteur rencontre des mondes différents et des approches originales autour de ce thème de l’eau au fil de ces neuf nouvelles. L’eau est tour à tour compagnon, ennemi, mystère, nécessité. Quand l’un parle de sciences, un autre explore d’anciennes mythologies.[…]

[…] Magali Lefebvre propose elle un homme-requin (Âmes des Anciens) dans un récit agréable mais trop conventionnel

[…] Un peu à part, on découvre Les âmes des anciens, récit fantastique qui puise sa source dans les croyances anciennes des îles pacifiques.

Publié dans Publication

Parution dans Éclats de Rêves

EdR23couvIl est arrivé ! Le numéro d’Éclats de Rêves consacré à la Fin du Monde est paru !

Et je suis à son bord, avec un texte de fantasy humoristique intitulé L’Apocalypse pour les nuls 🙂 Une nouvelle que j’ai écrite lors d’une Nuit de l’écriture et où vous découvrirez donc les Quatre Cavaliers aux prises avec leur incapacité à monter à cheval (thème du numéro). En effet, leurs montures sont plutôt… spéciales ! 😉

Je ne connaissais pas mes copains de sommaire et je suis ravie (autant qu’intimidée) de me découvrir aux côtés des plumes aguerries que sont celles d’Ophélie Bruneau et Karim Berrouka :

  • Iconicide d’Ophélie Bruneau
  • Apocalypse Flying Circus de Gabriel Féraud
  • L’Apocalypse pour les nuls de Magali Lefebvre
  • Mises à jour d’Enola Deil
  • Dieu est mon copilote de Karim Berrouka

Inutile de dire qu’il n’est pas nécessaire d’attendre la prochaine annonce de fin du monde pour lire ce numéro, dont voici le résumé :

Quatrième de couverture

La vérité sur 2012 enfin dévoilée en 2014 !

La fin du monde annulée pour incompétence !

L’Enfer au Royaume des Cieux : les Cavaliers ne savent pas monter à cheval !

Ca va barder pour plus d’un matricule dans ce numéro d’Eclats de Rêves consacré à cette surprenante révélation : retrouvez cinq récits des rouages d’une équipe au service des plus grands, à la réputation internationale, et pourtant complètement défaillante.

Cinq auteurs ont lâché la bride à leur imagination et mis au pas la prophétie : venez profiter du spectacle. Ce n’est pas tous les jours l’Apocalypse !

Illustration de couverture et intérieure de Fay’Raya.

Éclats de Rêves numéro 23, juin 2014, 4€ (commander)

Critiques de ce numéro

À venir…