All Our Hidden Gifts t. 1 : La gouvernante, Caroline O’Donoghue

Quatrième de couverture

Maeve Chambers s’est toujours sentie médiocre et peine à trouver sa place au lycée.

Un jour, pourtant, elle tombe sur un vieux jeu de tarot divinatoire et se révèle très douée pour faire parler les cartes. Ses lectures sont toujours d’une étonnante justesse et, soudain, tout le lycée s’intéresse à elle.

Mais lors d’une séance avec son ancienne meilleure amie Lily, elle tire une carte inconnue – et terrifiante – et la rencontre tourne au psychodrame. Le lendemain, Lily disparaît sans laisser de trace.

Rongée par la culpabilité, Maeve s’allie à deux autres élèves pour la retrouver : Roe, le frère de Lily, et Fiona, fascinée par la perspicacité de Maeve et persuadée que ses talents leur permettront de retrouver la jeune fille.

La disparition de Lily est-elle vraiment liée à l’apparition de cette carte mystérieuse ? Maeve possède-t-elle réellement un don ou sa trop grande sensibilité lui joue-t-elle des tours ?

Mon avis

TW : homophobie, automutilation

Un roman fantastique autour du tarot, il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité ! Le tarot fait en effet partie de mes péchés mignons, j’aime tirer les cartes de temps en temps et certains jeux bénéficient de splendides illustrations.

Dans All Our Hidden Gifts, Maeve, une adolescente irlandaise, peine à trouver sa place au lycée. Désireuse de plaire à ses camarades, elle a tourné le dos à Lily, son amie de toujours, au profit de l’amitié de filles mieux placées sur l’échelle sociale lycéenne. Quand elle déniche un vieux jeu de tarot, elle se passionne d’emblée pour le tirage des cartes et devient vite la coqueluche de ses camarades pour ses tirages précis. Mais le jour où Lily s’en mêle, qu’une carte mystérieuse surgit ainsi qu’une violente dispute, tout bascule. Lily disparaît, Maeve culpabilise et tente, avec Roe, le frère de Lily, de retrouver la trace de la disparue.

Je ne savais pas trop, au début du roman, si j’allais aimer ou pas All Our Hidden Gifts. Et puis… et puis Caroline O’Donoghue tisse différentes thèmes, au sein de son histoire, lui apportant une profondeur et une charge fortes. Située en Irlande, l’intrigue rappelle régulièrement les avancées sociales du pays : légalisation du divorce (plutôt récente), de l’avortement (encore plus récent) et du mariage pour tous. Maeve, en dépit de ses problèmes d’adolescente, s’offusque de la montée en puissance de groupuscules rigoristes qui font preuve d’une violente intolérance.

De fait, le roman aborde la thématique LGBT de front également. D’abord, à travers le personnage de Roe, le frère de Lily, qui est bisexuel et genderfluid. Roe a des difficultés avec son identité – surtout à cause des réactions des autres élèves ou de sa famille – et Maeve, qui le trouve à son goût, va tout faire pour l’aider. Il y a aussi la soeur aînée de Maeve, lesbienne.

Enfin, le thème des amitiés adolescentes, et des remous qu’elles peuvent traverser lors de cet âge où l’on se cherche tout en voulant être accepté par ses pairs. Ainsi que la difficulté de gérer ses émotions, Maeve souffrant régulièrement d’accès de colère qu’elle ne peut contenir et qu’elle regrette ensuite

Autant de thèmes sensibles, abordés avec finesse au fur et à mesure du récit, enveloppés dans l’intrigue principale de la disparition de Lily et du tarot avec cette étrange carte de la Gouvernante (carte fictive).

Le côté ésotérique m’a rappelé le film The Craft (celui de 1996, je n’ai pas vu le remake), que j’avais bien aimé quand je l’ai vu adolescente (oui, j’étais ado à la fin des années 90, le temps passe vite !), Maeve, narratrice du livre, est très attachante en dépit de ses défauts. Les significations des cartes de tarot sont respectées, le seul tout petit bémol que j’aurais, c’est que le traducteur a traduit le nom de la carte des Amoureux par deux des différents noms que cette arcane majeure porte – ce qui pourrait perdre un peu les néophytes, c’est dommage.

Le résultat, à la fin de ma lecture, c’est un gros coup de coeur ! J’ai adoré les personnages, l’intrigue, les thèmes, tout ! Je vous recommande chaudement ce livre si vous cherchez un roman où la magie infuse subtilement la réalité et où des thèmes forts transparaissent à travers le récit.

Édition La Martinière, 456 pages, 2021

Cette lecture s’inscrit dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, menu Automne enchanteur, catégorie Princesse Princesse

2 commentaires sur « All Our Hidden Gifts t. 1 : La gouvernante, Caroline O’Donoghue »

  1. Oh, je n’avais pas vu passer cet avis de lecture ! Ton retour donne carrément envie. Je n’y connais rien aux tirages de tarot mais ça m’intrigue comme base de roman.

    1. Même sans s’y connaître, l’autrice rend bien le tarot – Maeve apprenant à s’en servir, pour les néophytes, ça donne les infos nécessaires. Il y a juste ce problème de traduction qui pourrait perdre les non-connaisseurs mais bon, c’est très minime et ça n’a pas d’impact sur l’histoire, donc ça va. En tout cas, c’est une très chouette lecture, je te la recommande !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :